PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Etude de l'oestrus des femelles bovins laitiers soumises au protocole Prid® Delta au Sud-Togo

Kpassi Seme, Wéré Pitala, Abalo Essosimna Kulo, Essodina Talaka, Kouami Bruce Gabiam, Paguindame Djabangou, Mensah Delako Kotoe, Messanvi Gbeassor

Abstract


La détection des chaleurs conditionne la réussite d’un programme d’amélioration génétique par l’insémination artificielle. L'étude a consisté à établir les réponses de l'oestrus des animaux synchronisés par le protocole Prid® Delta associé à la PGF2α et PMSG. Au total, 148 vaches et génisses ont été utilisées dans cette expérimentation. Les observations visuelles et continues des signes de chaleurs ont été faites de façon systématique jusqu'à la 56ème heure après l’arrêt du traitement. Le délai d'apparition et la durée de l'oestrus ainsi que le nombre de chevauchements ont été déterminés chez 37 femelles. Le taux global de l’oestrus induit a été de 92,81%. La race et la parité ont influencé significativement (p ≤ 0,05) la réponse de l'oestrus. Le délai moyen d’apparition des chaleurs a été de 35,41 ± 7,23 heures avec une durée moyenne de l’oestrus 14 ± 3,76 heures. La race et les localités des élevages ont influencé significativement (p ≤ 0,05) le délai d'apparition, la durée moyenne de l'oestrus et le nombre moyen de chevauchements (8,89 ± 6,85). L'induction et la synchronisation des chaleurs avec le protocole Prid® Delta est applicable avec succès dans les élevages bovins du Togo.

Mots clés: OEstrus, Prid® Delta, femelles bovines, Sud-Togo.




AJOL African Journals Online