PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Etude comparative de la flore aux abords des cours d’eau dans les zones hypo et hyper endémiques d’ulcère de Buruli en Côte d’Ivoire

C. Cisse Boni, E. Ehouman, D. Soro, M.W. Kone, A. Bakayoko, F. Dembele, K. Bauthire, M Dosso

Abstract


En Côte d’Ivoire, les foyers endémiques de l’ulcère de Buruli (UB) sont multiples. Le mode de transmission de cette infection cutanée invalidante reste encore inconnu. Les plantes aquatiques sont de plus en plus incriminées dans cette transmission. L’objectif de ce travail était de déterminer les plantes dominantes aux abords des plans d’eau des zones de forte et de faible endémicité d’UB. L’inventaire floristique a été réalisé par la méthode des relevés de surface et itinérants. La fréquence absolue, les spectres biologique et phytogéographique ont été déterminés. Les inventaires floristiques réalisés au niveau des cours d’eau dans les districts sanitaires de Tiassalé, Alépé, Divo et Yamoussoukro, ont permis de collecter plus de 47878 individus de plantes repartis en 56 familles, 166 genres et 216 espèces. Les espèces les plus fréquentes dans les sites à forte endémicité (Divo, Yamoussokro) sont Adenia cissampeloides, Pycreus flavescens, Panicum maximum, Cissus arguta, Costus afer, Ceratophyllum demersum, Amaranthus spinosus, Panicum repens et Ipomoea asarifolia. Il y a très peu de variation au niveau de spectre chorologique quelle que soit l’endémicité. Concernant le spectre biologique, les chaméphytes sont relativement plus abondants dans les sites de forte endémicité.

Mots clés : Ulcère de Buruli, flore, hyper et hypo endémicité, Côte d'Ivoire.




http://dx.doi.org/10.4314/ijbcs.v11i3.26
AJOL African Journals Online