PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Réhabilitation nutritionnelle à base des laits F75 et F100 de patients âgés de 6 à 59 mois en phase de stabilisation en milieu hospitalier à Niamey (Niger)

Sadou Kangaye, Kamaye Moumouni, Alido Soumana, Alkassoum Ibrahim, Mamane Ousman, Hassane Moumoni, Hassimi Sadou

Abstract


En l’absence d’intervention diététique, tout état morbide entraînerait un affaiblissement des réserves énergétiques et un bilan azoté négatif. L’objectif de l’étude était de déterminer la pertinence d’une réhabilitation nutritionnelle systématique à base de laits F75 et F100 aux malades hospitalisés aux urgences pédiatriques. Il s’agit d’une étude descriptive transversale conduite du 16 janvier au 2 mai 2016 dans deux centres hospitaliers de référence de Niamey. 287 enfants âgés de 6 à 59 mois ont été concernés. Lorsqu’un enfant tombait malade, environ 67% des mères mettaient plus de 72 heures avant de recourir à l’hôpital. Ce retard dans la consultation aggravait significativement l’état nutritionnel de l’enfant (p < 0,05). L’intervention diététique a amélioré significativement les paramètres cliniques comme l’état de conscience (p = 0,012), la taille du foie (p = 0,001) et la souplesse abdominale (p = 0,001). Les enfants étaient restés à 87%, en phase de stabilisation, entre 5 à 7 jours. La durée moyenne était de 3,6 jours. Environ 56% des sujets avaient eu un gain de poids moyen de 6 à 10g/Kg/j à leur sortie de la phase de stabilisation et 86% des mères se sont déclarées satisfaites. Une réhabilitation nutritionnelle systématique des patients hospitalisés aux urgences pédiatriques s’avère donc indispensable.

Mots clés: Urgences pédiatriques, malnutrition, diététique, gain de poids.




AJOL African Journals Online