PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Caractérisation moléculaire d’isolats du virus de la maladie de Gumboro provenant d’élevages avicoles semi-intensifs de la région de Dakar au Sénégal

Alkaly Badji, Modou Moustapha Lo, Rianatou Bada Alambedji

Abstract


Au Sénégal, des foyers de la maladie de Gumboro sont souvent observés dans les élevages où elle provoque des pertes économiques importantes. Une étude portant sur cette maladie dans les élevages avicoles semi-intensifs de la région de Dakar a été conduite. Elle a consisté à identifier sur le plan moléculaire les souches circulant et à étudier les liens de parenté génétique qui existent entre les souches sénégalaises et celles étrangères en vue de mieux réadapter les stratégies de lutte. Pour cela, la région hypervariable du génome viral codant pour le « domaine variable de la protéine VP2 » a été séquencée. Les séquences d’acides nucléidiques et aminés comparées à des séquences publiées sur la base de données de GenBank. Ainsi, les résultats indiquent une forte prévalence des souches « hypervirulentes ». Toutes les huit souches étudiées appartiennent au génotype des souches « hypervirulentes ». Parmi ces souches, une est classée dans le sous-génotype VV3 et les autres dans VV2. Les souches de ce sous-génotype sont très proches des souches nigérianes et constituent avec des souches tanzaniennes, zambiennes et éthiopiennes la lignée africaine VV2. Toutefois, des investigations portant sur le segment B permettraient d’apporter plus de précisions sur l’origine des souches qui circulent à Dakar.

Mots clés : Caractérisation moléculaire, souches hypervirulentes, Sénégal, Maladie de Gumboro.

 

English Title: Molecular characterization of Gumboro disease virus isolate from semiintensive poultry farms in Dakar, Senegal

In Senegal, outbreaks of Gumboro disease are often observed with significant economic losses. A study of this disease in semi-intensive poultry farms was carried in Dakar. The research work consisted to identify by molecular biology the viral strains circulating and study the genetic relationship between Senegalese strains and foreign strains in order to better rehabilitate the control strategies. To do so, the hypervariable region of the viral genome encoding “the VP2 variable domain” was sequenced. The nucleic and amino acid sequences were compared to sequences published on the GenBank data base. Thus, the results indicate a high prevalence of "hypervirulent" strains. All eight strains studied belong to the genotype of "hypervirulent" strains. Among these trains, one strain is classified in sub genotype VV3 and the others in VV2. The strains of this sub genotype are very close to the nigerian strains and constitute with the tanzanian, zambian and ethiopian strains the African sub genotype VV2. However, investigations on segment B would provide more details on the origin of viral strains circulating in Dakar. 

Keywords: Molecular characterization, hypervirulent strains, Senegal, Gumboro disease.




AJOL African Journals Online