PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Etude de quelques paramètres écologiques des Elapidae de six villes de Côte d’Ivoire

Marc Hermann Akaffou, Mathieu Tih Koue Bi, Hilaire Kouassi Yaokokore- Beïbro

Abstract


Les Elapidae sont souvent incriminés dans des accidents à issue parfois fatale lors de rencontres inopportunes avec l’homme en Côte d’Ivoire. Pourtant, peu d’études sur leur écologie ont été réalisées dans ce pays pour définir des mesures prophylactiques contre ces accidents. Pour ce faire, des milieux anthropisés de six villes de Côte d’Ivoire ont fait l’objet d’un suivi herpétologique régulier de janvier 2014 à décembre 2015. Durant cette période, les captures à la main et le piégeage ont permis l’inventaire de cinq espèces d’Elapidae dans les six villes. Au total, 725 individus ont été capturés dont 299 répartis en cinq espèces dans les jachères, 272 de quatre espèces dans les habitations et 154 individus de trois espèces dans les plantations. Cette faune ophidienne est caractérisée par deux espèces constantes et trois espèces accidentelles. Au regard de l’habitat préférentiel, ces cinq espèces se répartissent en trois espèces mixtes, une espèce de savane et une espèce de forêt. Quatre espèces sont classées dans la catégorie non évaluée de la liste rouge de l’UICN. En considérant le moment nycthéméral de capture, Dendroaspis viridis a été abondamment obtenu le jour. Ces quelques paramètres écologiques sur les Elapidae à présent mieux connus se révèlent d’un grand intérêt pour l’évaluation du risque épidémiologique des morsures par Elapidae dans les villes étudiées.

Mots clés : Ecologie, Elapidae, milieux anthropisés, Côte d’Ivoire.

English Title: Studies of some ecological parameters of the Elapidae of  anthropized environments of six cities of Ivory Coast

Elapidae are often incriminated in accidents with sometimes fatal outcome during untimely encounters with the man in Côte d’Ivoire. However, few studies on their ecology have been carried out in this country to define prophylactic measures against these accidents. To do this, some anthropized environments of six cities of Côte d'Ivoire were subject of a regular herpetological monitoring from January 2014 to December 2015. During this period, hand captures and trapping allowed the inventory of five Elapidae species in the six cities. A total of 725 individuals were captured, of which 299 were divided into five species in fallows, 272 of four species in dwellings and 154 individuals of three species in plantations. This ophidian fauna is characterized by two constant species and three accidental species. In terms of preferential habitat, these five species are divided into three mixed species, one savanna species and one forest species. Four species are in the unrated category of the IUCN red list. Considering the nycthemeral moment of capture, Dendroaspis viridis was abundantly obtained during the day. These few ecological parameters on Elapidae, now better known, are of great interest for the evaluation of the epidemiological risk of Elapidae bites in the cities studied.

Keywords: Ecology, Elapidae, anthropized environments, Côte d’Ivoire.




AJOL African Journals Online