PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

International Journal of Biological and Chemical Sciences

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Etudes ethnobotaniques des plantes utilisées dans le traitement des parasitoses digestives des petits ruminants (ovins) dans le Sud-Ouest du Niger

Abdoul Razak Issa Garba, Hassane Adakal, Tougiani Abasse, Koffi Koudouvo, Saley Karim, Adamou Akourki, Messanvi Gbeassor, Saadou Mahamane

Abstract


La présente étude vise à mieux comprendre les méthodes traditionnelles de soins utilisés par les éleveurs et agropasteurs, et d’autre part, à recenser les plantes exploitées pour le traitement des parasites gastrointestinaux dans le Sud-Ouest du Niger. Les éleveurs sont confrontés à des pertes énormes liées aux problèmes de santé du bétail. Ces derniers utilisent alors une multitude de méthodes traditionnelles pour traiter plusieurs affections dont les parasitoses digestives. L’objectif de l’étude est d’inventorier les méthodes traditionnelles de soins utilisées par les éleveurs pour traiter les parasitoses digestives dans les régions Sud-Ouest (Tillabéry, Dosso et Niamey) du Niger. Pour ce faire, une enquête d’interviews semi-structurées auprès de 801 éleveurs et agropasteurs a été conduite dans trois régions du Niger. Les résultats montrent que les éleveurs (100%) utilisent la médecine traditionnelle pour soigner les animaux malades. Douze pour cent des éleveurs/agropasteurs font appelle en second lieu aux vétérinaires et 15% aux tradipraticiens. La moyenne d’âge de ces derniers se situe entre 42 et 50 ans et la majorité (92,60%) est analphabète. Les remèdes traditionnels proposés pour lutter contre les parasites digestifs des petits ruminants (ovins) dans ces régions sont essentiellement à base de plantes locales composées de 33 espèces appartenant à 21 familles botaniques. Les modes de préparation et d’administration de ces plantes sont variés et diffèrent d’un éleveur à un autre. Ceci permettra de proposer le traitement le plus efficace sans aucun risque de toxicité pour l’animal en vue de leurs utilisations ultérieures dans un cadre sécurisé pour les éleveurs et agropasteurs.

 

Mots clés: Pharmacopée vétérinaire, parasites digestifs, tradipraticien, Niger.

 

Traditional methods used by pastoralists in treating gastrointestinal parasites of small ruminants in Southwestern Niger were studied while the different plants used for this purpose are assessed. Animal health problems are currently faced by farmers in rural areas. To alleviate such health problems, traditional methods are used in treating various infections, among which the gastrointestinal parasites. To assess that, 801 farmers were interviewed through a survey conducted in three south-western regions of Niger (Tillabéry, Dosso and Niamey). Results showed that, 100% of farmers interviewed relied on traditional medicine for animal health issues, 12% called on veterinary services while 15% on traditional healers. Most of those farmers (92.6%) are illiterate and aged 42 to 50years old. 33 species of local plants belonging to 21 botanic families are mainly used for this purpose. The processing and route of administration of those plants differ from one farmer to the other. With that, the most effective way of treatment, having less toxicity for both farmers and animals, will be sought out for future usage.

Keywords: veterinary pharmacopoeia, Digestive parasites, traditional healers, Niger.




AJOL African Journals Online