Caractéristiques de la filtration capillaire pulmonaire pendant une augmentation du débit cardiaque associée à une vasodilatation

  • SD Sanou
  • M Corboz
  • G Benchetrit
  • D Anglade
  • F Grimbert

Abstract

Les effets du débit cardiaque sur la filtration capillaire pulmonaire (FCP) diffèrent selon que le débit cardiaque est augmenté mécaniquement, entraînant une augmentation du débit lymphatique pulmonaire (Ql) et une baisse du rapport de la concentration protéique de la lymphe sur celle du plasma (Cl/Cp), ou par l’exercice où Ql augmente sans diminution significative de Cl/Cp. Afin d’expliquer ces différences, nous avons émis l’hypothèse qu’une vasodilatation était associée à l’exercice. Afin de vérifier cette hypothèse chez le chien anesthésié, nous avons perfusé un vasodilatateur le nitroprussiate de sodium, en association à une augmentation mécanique de débit cardiaque par l’ouverture de shunts artério-veineux. Nous avons comparé les résultats hémodynamiques et les variables lymphatiques à ceux d’une  etude précédente où seule une
augmentation mécanique de débit cardiaque avait été réalisée. Ql a été multiplié par deux, mais Cl/Cp n’a pas varié significativement. En conclusion, l’association d’un vasodilatateur à l’augmentation mécanique de Qc rapproche les résultats de notre étude de ceux observés dans d’autres études à l’exercice. Ces résultats sont en faveur d’un recrutement et d’une augmentation de la surface d’échange capillaire pulmonaire liée à la libération d’oxyde nitrique par l’endothelium capillaire pulmonaire stimulé par l’augmentation du débit sanguin pulmonaire pendant l’exercice.
© 2010 International Formulae Group. All rights reserved.

Mots clés: Circulation pulmonaire, Débit sanguin pulmonaire chez le chien, Perméabilité capillaire, Nitroprussiate de sodium, Système lymphatique.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631