Contamination des eaux souterraines par le lixiviat des décharges publiques : Cas de la nappe phréatique R’Mel (Province de Larache - Maroc Nord-Occidental)

  • H Er-Raioui
  • S Bouzid
  • S Khannous
  • MA Zouag

Abstract

La percolation du lixiviat en provenance des dechets des decharges constitue une source de pollution des ressources en eau souterraine par infiltration, constituant ainsi une menace aussi importante que celle liee a
l'accentuation du deficit hydrique. La decharge publique de Larache constitue un modele type de deterioration des ressources en eaux par un effet de contamination du lixiviat en provenance de la decharge et des pratiques agricoles. Les mesures realisees sur le lixiviat et sur les eaux prelevees des puits situes autour de la decharge et ayant porte sur les parametres physicochimiques, de pollution (O2 dissous, DCOc), de metaux lourds et sur des analyses bacteriologiques, permettent de qualifier le lixiviat comme une source de contamination a potentiel anoxique et reducteur. La charge polluante est importante et se traduit par des valeurs de DCO et dfazote kjeldahl elevees (63375 mg/l et de 798 mg/l). Les resultats permettent aussi de conclure sur la qualite mediocre des eaux contenues dans les poches souterraines notamment pendant la periode seche, ce qui est illustree par les valeurs elevees en certains metaux (Pb (800 ƒÊg/l), Cd (40 ƒÊg/l), Cr (80 ƒÊg/l) et Fe (650 mg/l)), en coliformes totaux, en coliformes fecaux et en streptocoques fecaux.
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631