Phytoextraction du cadmium, du cuivre, du plomb et du zinc par Vetiveria nigritana en sols ferrugineux tropicaux et en sols vertiques au Burkina Faso (Afrique de l’ouest)

  • I Senou
  • Z Gnankambary
  • AN Some
  • MP Sedogo

Abstract

La phytorémediation est une technique alternative d’extraction des métaux lourds dans les sols contaminés. La capacité de Vetiveria nigritana à accumuler le cadmium (Cd), cuivre (Cu), plomb (Pb) et zinc (Zn) a été étudiée dans les sols ferrugineux tropicaux et les sols vertiques du Burkina Faso. L’étude a été conduite sous une ombrière et le taux de survie, l’accumulation des métaux lourds et la croissance de Vetiveria
nigritana aux différentes concentrations de Cd, Cu, Pb et Zn ont été déterminés. Les sols ont été contaminés aux métaux lourds par application de déchets urbains solides aux doses de 0, 10, 15 et 20 tonnes/ha. Les résultats ont montré un potentiel de Vetiveria nigritana à accumuler les métaux lourds. Les feuilles ont exporté 4, 5, 9 et 14 fois plus de Cd, Zn, Cu et Pb que les racines. Les plantes cultivées dans les sols ferrugineux ont exporté des quantités de métaux lourds supérieures (0,91 mg de Cd, 1,75 mg de Cu, 2,30 mg de Pb et 17,69 mg de Zn) comparativement aux plantes cultivées dans les vertiques (0,57 mg de Cd, 0,56 mg de Cu, 0,25 mg de Pb et 6,61 mg de Zn). Les biomasses sèches des feuilles et des racines ont augmenté avec les quantités de
déchets apportées. Elles sont de 13,84 et 26,99 g de feuilles  respectivement avec les applications de déchets aux doses de 0 et 20 tonnes/ha, et 8,88 et 32,99 g de racines avec les doses de 0 et 20 tonnes/ha. L’apport de déchets urbains solides a augmenté la performance des plantes tant du point de vue de la croissance en hauteur
(87,5%) que du nombre de talles (84,7%).
Published
2012-12-14
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-342X
print ISSN: 1991-8631