Analyse de la fiabilité des statistiques des pêcheries maritimes artisanales togolaises générées par la méthode ARTFISH de la FAO

  • Kossi Maxoe SEDZRO
  • Emile Didier FIOGBE
  • Eduardo Balguerias GUERRA
  • Constantine STAMATOPOULOS
Keywords: Togo, pêcheries artisanales maritimes, ARTFISH, estimations, données, précision, exactitude.

Abstract

Objectif : L’objectif de la présente étude est d’évaluer la précision et l’exactitude des données sur les indicateurs des pêcheries artisanales maritimes togolaises en vue de leur utilisation en connaissance de cause.
Méthodologie et résulta : La collecte et le traitement des données primaires sur les variables de ces pêcheries (effort de pêche, captures, CPUE, etc.) s’effectuent depuis 1999 suivant un programme d’enquêtes utilisant un logiciel. Les deux éléments sont connus sous le nom de "ARTFISH". Les données secondaires mensuelles de variabilité générées à l’aide d’ARTFISH (niveaux d’exactitude, coefficients de variation et coefficients d’activité pirogue) et stockées de 1999 à 2012 dans une base à la Direction des pêches du Togo (DPA) sont extraites à 38,55% par échantillonnage et évaluées à partir des tests statistiques et de l’analyse en composantes principales (ACP). Les résultats obtenus montrent que les estimations de l’effort de pêche et des captures sont respectivement exactes à 96,94% et 85,71% et précises à 95,92% et 57,14% et ; celles de la CPUE sont précises à 72,45%. Les forts coefficients de variation qui se situent entre 16,65 et 36,90% s’expliqueraient par l’hétérogénéité observée souvent dans les débarquements des captures. Le coefficient d’activité pirogue variant de 29,53 à 70,09% dépasse 100% de juillet à décembre surtout sur le site « Port de pêche» et les pêcheries de la senne tournante.
Conclusion et application des résultats : Il est retenu que les estimations de l’effort de pêche, des captures, de la CPUE, etc. des pêcheries artisanales maritimes du Togo sont fiables au moins à 57,14% des échantillons. Toutefois, les forts coefficients de variation estimés à 42,86% des échantillons et attribuables à l’hétérogénéité des débarquements des captures, montreraient la rareté des ressources halieutiques des eaux togolaises. Ainsi, les estimations des indicateurs des pêcheries artisanales maritimes du Togo peuvent-elles être utilisées sans trop de restrictions.

Mots clés : Togo, pêcheries artisanales maritimes, ARTFISH, estimations, données, précision, exactitude.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-5902