https://www.ajol.info/index.php/jab/issue/feed Journal of Applied Biosciences 2020-01-17T10:21:28+00:00 Dr. Maina Mwangi maina.mwangi@ku.ac.ke Open Journal Systems <p>The <em>Journal of Applied Biosciences</em> provides a forum for scholars and practitioners in all spheres of biological sciences to publish their research findings or theoretical concepts and ideas of a scientific nature. <br><br>Other websites related to this journal:&nbsp;<a href="http://m.elewa.org/Journals/about-jab/" target="_blank" rel="noopener">http://m.elewa.org/Journals/about-jab/</a></p> https://www.ajol.info/index.php/jab/article/view/192272 Niveau de contamination par les éléments traces métalliques cadmium, cobalt, cuivre et zinc de deux cyprinidés et des sédiments du barrage Koudiet Medouar (Batna, Algérie) 2020-01-17T10:21:03+00:00 Smatti-Hamza Imane imane.hamza@umc.edu.dx Afri-Mehennaoui Fatima-Zohra mehennaoui.afri.fatima.zohra@umc.edu.dz Keddari Dounia dounia.keddari@umc.edu.dz Mehennaoui Smail smail.mehennaoui@univ-batna.dz <p>Objectif : Les éléments traces métalliques retiennent l’attention des scientifiques et gestionnaires du fait de leur persistance dans l’environnement et le danger qu’ils présentent pour les écosystèmes aquatiques et la santé humaine. Cette étude porte sur l’évaluation du niveau de contamination par les éléments traces métalliques (cadmium, cobalt, cuivre et zinc) des sédiments et des poissons (Hypophthalmichthys molitrix et Cyprinus carpio) du barrage Koudiet Medouar, situé à 35 km à l’est de Batna. Elle vise à caractériser la variation spatio-temporelle de la contamination, par les éléments traces métalliques (ETM), de deux espèces de cyprinidés utilisées comme bioindicatrices, présentes dans le barrage. Méthodologie et Résultats : Cinq stations de prélèvement ont été choisies sur le pourtour du barrage afin de déterminer les paramètres physico-chimiques de l'eau et des sédiments, ainsi que le niveau de contamination des sédiments de surface et des organes, branchies, foie et muscle, des cyprinidés par le cadmium, le cobalt, le cuivre, et le zinc. Les résultats ont été analysés par les méthodes d’Analyse en Composantes Principales (ACP) et le modèle linéaire global (MLG). Les sédiments se révèlent légèrement pollués par le cadmium, et les concentrations du zinc dans les deux espèces de poissons excèdent les valeurs standards internationales. Mots clés : eau douce, Cyprinidés, barrage, sédiments, éléments traces métalliques.</p><p> </p><p><em><strong>English Title: Level of contamination by metallic trace elements cadmium, cobalt, copper and zinc from two cyprinids and sediments from the Koudiet Medouar dam (Batna, Algeria)</strong> </em></p><p><strong>Objective</strong>: Heavy metals are a danger for aquatic ecosystems and human health. This study focused on the assessment of heavy metal pollution in the Koudiet Medouar dam, located 35 km east of Batna, using a multi-compartment approach (water-sediment-biota). The aim of the study is to describe the spatiotemporal variation of trace metal contamination (TM) of two cyprinid fish species used as bioindicator, <em>Hypophthalmichthys molitrix </em>and<em> Cyprinus carpio</em> living in the dam, in relationship with the sediment contamination. <strong></strong></p><p><strong>Methodology and results</strong>: Five stations around the dam were sampled to determine the physicochemical parameters of water and sediments, and the contamination of surface sediments and cyprinids organs, gills, liver and muscular by cadmium, cobalt, copper and zinc. The sediments were classified as lightly polluted by cadmium however the zinc concentrations in both species exceeded the international standards values. <strong></strong></p><p><strong>Keywords</strong>: freshwater, Cyprinids, dam, sediments, trace metal.</p><p> </p> 2020-01-16T00:00:00+00:00 Copyright (c) https://www.ajol.info/index.php/jab/article/view/192273 Activité biologique des huiles de neem (<i>Azadirachta indica</i> Juss.) sur les œufs de <i>Maruca vitrata Fabricius</i> (Lepidoptera: Crambidae), foreuse des gousses du niébé [<i>Vigna unguiculata (L.) Walp</i>.] en conditions de laboratoire 2020-01-17T10:21:07+00:00 Fousséni Traore foussnitraore@gmail.com Mayouré Edith Ilboufo foussnitraore@gmail.com Antoine Waongo foussnitraore@gmail.com <p><strong>Objectif</strong> : cette étude a été conduite pour évaluer l’efficacité de l’huile de neem extraite à chaud et à froid sur les œufs de Maruca vitrata Fabricius dans les conditions de laboratoire, comme un préalable et alternative à l’utilisation des insecticides chimiques dans la lutte contre le ravageur. <strong></strong></p><p><strong>Méthodologie et résultats</strong> : les œufs âgés de 24 heures, 48 heures et 72 heures ont été collectés dans des tubes de ponte, dénombrés et traités avec des concentrations de 0,74%, 1,25%, 2,5%, 3,75% et de 5% d’huile de neem extraite à froid et à chaud, l’eau étant le témoin. Pour chacune des concentrations les œufs ont été répartis en deux lot et traités comme suit : les œufs traités et non rincés, les œufs traités et rincés ½ heure, 1 heure et 2 heures après application de l’huile de neem. Les taux d’éclosion des œufs et de mortalité induite par l’effet résiduel des huiles sur les larves néonates ont été évalués. Les résultats montrent que les huiles de neem extraites à froid et à chaud réduisent respectivement d’au moins 50% et 45 % le taux d’éclosion des œufs non rincés ou rincés à la concentration de 0,74%. Dans le même ordre, elles infligent une mortalité de larves issues des œufs non rincés ou rincés de 100% à des concentrations de 2,5% et 3,75%.<strong> </strong></p><p><strong>Conclusion et application des résultats</strong> : les huiles de neem utilisées ont été toxiques pour les œufs de <em>M. vitrata</em>. Elles pourraient être inclues dans un programme de lutte comme alternative à l’utilisation de la lutte chimique contre M. Vitrata. Cette lutte devrait cibler le stade œuf de l’insecte au cours de la formation des boutons floraux du niébé en culture. <strong></strong></p><p><strong>Mots clés</strong> : <em>Maruca vitrata</em>, œufs, Huile de neem, éclosion, mortalité.</p><p> </p><p><em><strong>English Title: Biological activity of neem oils (Azadirachta indica Juss.) on the eggs of Maruca vitrata Fabricius (Lepidoptera: Crambidae), cowpea [Vigna unguiculata (L.) Walp.] pod borer under laboratory conditions</strong></em>.</p><p><strong>Objective</strong>: this study was carried out to assess the efficacy of neem oil hot and cold pressed against the eggs of <em>Maruca vitrata Fabricius</em> (<em>M. vitrata</em>) under laboratory conditions, as an alternative to chemical insecticides. <strong></strong></p><p><strong>Methodology and results</strong>: Twenty Four Hour old ( 24-hour-old), 48-hour-old and 72-hour-old eggs were collected in cups, counted and treated with concentrations of 0.74%, 1.25%, 2.5% et 3.75% and 5% of neem oils , cold and hot-pressed. Tap water as a control. For each of neem concentrations, eggs were divided into two batches as follows: eggs neem-treated and unwashed, eggs neem-treated and washed 1/2 h, 1 h or 2 h after the neem oil application. The hatching and mortality rates inflicted by the residual effect on the hatched larvae were assessed. The results showed that neem oil cold and hot pressed, led to the reduction of at least 50% and 45% respectively, of the rates of the hatchability of the unwashed eggs and washed at 0.74 of the neem concentration. In the same order, they inflict a mortality of larvae from unwashed and washed eggs of 100% at the concentration of 2.5% and 3.75%.</p><p><strong>Conclusion and application of findings</strong>: neem oils used were toxic to the eggs of <em>M. vitrata</em>. They could be included in the control program of M. vitrata as an alternative to the use of chemicals. This control might target eggs stage of pest during the cowpea budding stage.</p><p><strong>Keywords</strong>: <em>Maruca vitrata</em>, eggs, neem oil, hatchability, mortality.</p> 2020-01-16T00:00:00+00:00 Copyright (c) https://www.ajol.info/index.php/jab/article/view/192274 Evaluation de la qualité du <i>Koutoukou</i> liée aux différents procédés de fabrication traditionnelle dans les grandes zones de production en Côte d’Ivoire 2020-01-17T10:21:12+00:00 Franck Charles Roland Koffi emmakauphy@gmail.com Marc Adou emmakauphy@gmail.com Emma Assemand emmakauphy@gmail.com <p><strong>Objectif</strong>: Evaluer la qualité du Koutoukou (KTK) fabriqué traditionnellement dans les grandes zones de production de la Côte d’Ivoire tout en faisant l’état des lieux de la production de cette boisson et la recherche éventuelle des points critiques de contrôle (CCP) dans les diagrammes traditionnels mis en place. <strong></strong></p><p><strong>Méthodologie et Résultats</strong> : Une enquête réalisée auprès des producteurs de Koutoukou (KTK) dans le sud du pays a montré que le KTK est distillé à partir du vin de palme ou du mélange eau-sucre-levure. Il est produit avec des ustensiles rudimentaires par des producteurs non formés aux bonnes pratiques de fabrication. L’environnement de travail est insalubre et le Koutoukou produit n’est pas contrôlé. Le système HACCP a permis de déceler des points critiques de contrôle (CCP) de nature chimique à l’étape de la distillation. Les échantillons analysés au spectrophotomètre d’adsorption atomique ont révélé la présence de métaux lourds. Ce sont en mg/L, le cadmium (de 5,06 ± 1,50 à 5,44 ± 0,55), le plomb (de 7,57 ± 2,88 à 10,59 ± 4,25), le cuivre (de 17,01 ± 7,18 à 28,50 ± 7,35) et le fer (de 22,23 ± 2,18 à 42,50 ± 7,87). Avec la GC-MS, le méthanol et quelques alcools supérieurs ont été détectés. <strong></strong></p><p><strong>Conclusion et applications des résultats</strong>: Ainsi, le procédé de fabrication traditionnel du Koutoukou mis en place par les producteurs ne permet pas d’avoir une boisson de bonne qualité. Le Koutoukou produit est très acide, il contient des éléments toxiques comme des métaux lourds, du méthanol et des alcools supérieurs. Cela peut entraîner des problèmes de santé ou la mort des consommateurs. Toutefois, cette boisson traditionnelle ivoirienne pourrait être dépourvue de tous ses éléments toxiques en améliorant sa qualité par l’application du plan HACCP.</p><p><strong>Mots clés</strong> : Koutoukou ; métaux lourds ; méthanol ; plan HACCP</p><p> </p><p><em><strong>English Title: Evaluation of the quality Koutoukou linked to different traditional manufacturing processes in the large production areas of Côte d'Ivoire</strong> </em></p><p> </p><p><strong>Objective</strong>: To assess the quality of Koutoukou (KTK) traditionally produced in the major production areas of Côte d'Ivoire, while taking stock of the situation regarding the production of this drink and the possible search for critical control points (CCPs) in the present traditional making process. <strong></strong></p><p><strong>Methodology and Results</strong>: A survey of Koutoukou (KTK) producers in south of country showed that KTK is mainly distilled from palm wine or water-sugar-yeast mixture. Rudimentary utensils are used by the producers not trained in good manufacturing practices. The working environment is unhealthy and the koutoukou produced is not controlled. The Hazard Analysis Critical Control Point (HACCP) system detected a chemical CCP at distillation stage. Samples analyzed by atomic adsorption spectrophotometer revealed the presence of heavy metals. These are in mg/L, cadmium (5.06 ± 1.50 to 5.44 ± 0.55), lead (7.57 ± 2.88 to 10.59 ± 4.25), copper (17.01 ± 7.18 to 28.50 ± 7.35) and iron (22.23 ± 2.18 to 42.50 ± 7.87). With GCMS, methanol and some higher alcohols were detected. <strong></strong></p><p><strong>Conclusion and applications of results</strong>: Thus, the traditional Koutoukou production process set up by producers does not provide a quality drink. The Koutoukou produced is very acidic, contains toxic elements such as heavy metals, methanol and higher alcohols. This can lead to health problems or death of consumers. However, this traditional Ivorian drink could be devoid of all its toxic elements by improving its quality through the application of HACCP plan.</p><p><strong>Keywords</strong>: Koutoukou; heavy metals; methanol; HACCP plan</p> 2020-01-16T00:00:00+00:00 Copyright (c) https://www.ajol.info/index.php/jab/article/view/192275 Phytoplankton Composition and trophic state of Guessabo lake (Upstream in Buyo lake, Ivory Coast) 2020-01-17T10:21:17+00:00 Séverin Kouakou Attoungbre attoungberseverin@gmail.com Julie Estelle Niamien-Ebrottie attoungberseverin@gmail.com Félix Koffi Konan attoungberseverin@gmail.com Charles Koffi Boussou attoungberseverin@gmail.com Martin Kouame attoungberseverin@gmail.com Benoit Kouamé Kouakou attoungberseverin@gmail.com Gustave Nguessan Aliko attoungberseverin@gmail.com Nicole Ahou Yoboue attoungberseverin@gmail.com Séraphin Kouakou Konan attoungberseverin@gmail.com Germain Gourene attoungberseverin@gmail.com <p><strong>Objectives</strong>: The trophic quality of Guessabo Lake (Ivory Coast) under the influence of fishing and agriculture was analysed starting according from the phytoplankton composition. <strong>Methodology and results</strong>: Sampling spatio-temporal in pelagic zone were made from a plankton net and supplemented with an integrated sampler. A total of three hundred and forty six species were identified. The groups, by orders of prevalence are, <em>Chlorophyta</em> with 164 species (48 %), Euglenophyta with 64 species (19 %), <em>Cyanobacteria</em> represented by 53 species (16 %), <em>Bacillariophyta</em> with 50 species (15 %) and, the other groups <em>(Pyrrophyta, Chrysophyta</em> and <em>Xanthophyta</em>) represented by 15 species (4 %). On the level of sampling stations of Guessabo Lake, 239 species were identified in Guemon sector against 231 and 257 species respectively in bed of the lake and Haut Sassandra sector. Concerning Guemon sector, 181 species were recorded at station G1 and 192 at station G5. In bed of lake (Channel), 154 species were listed at station G2, whereas 157 and 168 species were observed respectively at stations G4 and G6. For Haut Sassandra, stations G3 and G7 respectively presents 208 and 211 species. During this study, 103 species constant were listed against 66 species additional and 170 species accidental. In the floristic list, 73 species are common to all sampling stations. Sorensen index showed a similarity between the sectors and sampling stations. Trophic index based on Phytoplankton composition indicated that lake is from mesotrophy to eutrophy state. <strong></strong></p><p><strong>Key words:</strong> Phytoplankton, lake, mesotrophy, eutrophy; Ivory Coast.</p> 2020-01-16T00:00:00+00:00 Copyright (c) https://www.ajol.info/index.php/jab/article/view/192276 Incidences des attaques de<i> Podagrica decolorata</i> Duvivier 1892 (Coleoptera : Chrysomelidae) sur la culture du gombo et contrôle de ces adultes au moyen du biopesticide NECO 50 EC (Daloa, Côte d’Ivoire) 2020-01-17T10:21:19+00:00 Djè Kévin Christian Tano tanokevin@yahoo.fr Crolaud Sylvain Tra Bi tanokevin@yahoo.fr Kouassi Abel Kouassi tanokevin@yahoo.fr Christian Landry Ossey tanokevin@yahoo.fr Senan Soro tanokevin@yahoo.fr <p><strong>Objectifs :</strong> Cette étude a été conduite afin d’évaluer l’incidence des attaques de Podagrica decolorata sur la culture du gombo et l’effet insecticide du NECO 50 EC sur les adultes de ce ravageur. <strong></strong></p><p><strong>Méthodologie et résultats</strong> : Les essais ont été réalisés sur une parcelle expérimentale à l’Université Jean Lorougnon Guédé de Daloa. Des relevés ont été faits sur les feuilles et fruits aux différents stades phénologiques afin de mesurer l’incidence. Pour évaluer l’effet insecticide, des adultes mâles et femelles ont été capturés et introduits dans une cage recouverte de mousseline contenant un plant de gombo. Ces adultes ont reçu des pulvérisations, 48 heures plus tard, à des concentrations variant de 1,92 à 8,33g/L (NECO) et 0,093g/L pour le K-OPTIMAL 35 EC (insecticide chimique de référence). Les pourcentages de feuilles endommagées ont été supérieurs à 93 % du 40 au 117ème jour après semis. Le taux d’attaque des fruits a été de 37,89 %. Le NECO, à la concentration de 8,33 g/L, a induit des taux de mortalité atteignant 72,50 % (femelle) et 74,17 % (mâles), 24 heures après traitement. S’agissant du K-OPTIMAL les taux ont été supérieurs à 93 %. Les concentrations létales (CL50) ont été de 2,72 g/L (femelle) et 2,68 g/L (mâle).</p><p><strong>Conclusion et application des résultats</strong> : Le NECO a induit un taux de mortalité supérieur à 70 %, 24 heures après traitement. Ce biopesticide pourrait être utilisé comme alternative à l’utilisation abusive des insecticides de synthèse pour réduire les dégâts du ravageur<em> P. decolorata</em> et accroitre la production du gombo en Côte d’Ivoire.</p><p><strong>Mots clés</strong> : <em>Abelmochus esculentus, Podagrica decolorata,</em> NECO, Ocimum gratissimum, Côte d’Ivoire</p><p> </p><p>Impact of Podagrica decolorata Duvivier 1892 (Coleoptera: Chrysomelidae) attack on okra culture and control of these adults using NECO 50 EC biopesticide (Daloa, Côte d'Ivoire) ABSTRACT : <strong>Objective</strong>: This study was conducted to evaluate the impact of Podagrica decolorata on okra culture and the insecticidal effect of NECO 50 EC on adults of this pest. <strong>Methodology and results</strong>: Investigations were carried out at experimental plot at Jean Lorougnon Guédé University in Daloa. Surveys were made of leaves and fruits at different phenological stages to measure the incidence. To evaluate the insecticidal effect, adult males and females were captured and introduced into a muslin-covered cage containing an okra plant. These adults received sprays 48 hours later at concentrations ranging from 1.92 to 8.33g / L (NECO) and 0.093g / L for K-OPTIMAL 35 EC (chemical reference insecticide). The percentages of damaged leaves were greater than 93% from 40 to 117 days after planting. The attack rate of the fruits was 37.89%. NECO, at a concentration of 8.33 g / L, induced mortality rates of 72.50% (female) and 74.17% (males) 24 hours after treatment. For K-OPTIMAL, the rates were above 93%. The lethal concentrations (LC50) were 2.72 g / L (female) and 2.68 g / L (male). Conclusion and application of results: NECO induced a mortality rate greater than 70%, 24 hours after treatment. This biopesticide could be used as an alternative to the misuse of synthetic insecticides to reduce the damage of the P. decolorata pest and increase the production of okra in Côte d'Ivoire.</p><p><strong>Keywords</strong>: <em>Abelmochus esculentus</em>, Podagrica decolorata, NECO, Ocimum gratissimum, Côte d’Ivoire</p> 2020-01-16T00:00:00+00:00 Copyright (c) https://www.ajol.info/index.php/jab/article/view/192277 Importance des manifestations des symptômes de déficience minérale du palmier à huile (<i>Elaeis guineensis</i> Jacq.) dans les plantations paysannes au Sud-Bénin en Afrique de l’Ouest 2020-01-17T10:21:23+00:00 N.S. Kindohoundé kindohoundenarcisse@ymail.com L. Nodichao kindohoundenarcisse@ymail.com Aholoukpè N.S. Hervé kindohoundenarcisse@ymail.com A. Saïdou kindohoundenarcisse@ymail.com <p><strong>Objectif</strong> : Des symptômes de déficience minérale ont été observés dans les plantations paysannes des grandes zones élaeicoles au Bénin. Cette observation a suscité la présente étude de dénombrement des différents types de symptômes de déficience minérale. L’’objectif de l’étude était de connaître les manifestations des symptômes les plus observés et leur degré d’importance A cet effet, des symptômes de déficience minérale ont été étudiés sur la base de la description de manifestation des symptômes faite par Fairhust et Caliman puis Jacquemard.</p><p><strong>Méthodologie et résultats</strong> : Au total, 214 plantations dont 108 et 106 respectivement dans les départements de l’Ouémé et du Plateau ont été étudiées. Ces plantations sont installées sur des sols ferrallitiques, ferrugineux, hydromorphes et sur des vertisols. Quatre types de symptômes de déficience minérale ont été dénombrés dans les deux zones avec leur fréquence de manifestation pour l’azote (5,63±0,47 et 6,48±0,48 %), le potassium (18,78±0,58 et 26,69±0,59 %), le magnésium (1,68±0,18 et 2,72±0,19 %) et le bore (4,89 ±0,39 et 3,53±0,40 %). La manifestation des symptômes de déficience en azote et en magnésium était observée sur les palmiers de tous les types de sol sauf sur sols ferrugineux. Les palmiers à huile sur sols ferrallitiques ont présenté plus fréquemment des symptômes de déficience en potassium comparativement aux sols hydromorphes lesquels par contre ont présenté plus de symptômes de déficience en bore. Le taux moyen de manifestation de l’ensemble des symptômes de déficience était de 45,92% avec une faible manifestation sur les sols régulièrement fertilisés. <strong></strong></p><p><strong>Conclusion et application des résultats</strong> : Des analyses de sol et le diagnostic foliaire sont nécessaires pour confirmer et mieux expliquer l’effectivité de ces carences afin d’élaborer la cartographie de la déficience minérale des plantations de la zone d’étude. L’effet de ces déficiences minérales sur la croissance et le fonctionnement physiologique devra également être déterminé dans la perspective de l’amélioration de la nutrition minérale des palmiers à huile au sud-Bénin. <strong></strong></p><p><strong>Mots clés</strong> : Fertilité des sols ; diagnostic foliaire ; nutrition des plantes ; plantation de palmier à huile.</p><p> </p><p><em><strong>English Title: Importance of mineral deficiency symptoms manifestation in the farmers’ oil palm plantation in southern Benin, West Africa</strong></em></p><p><strong>Objective</strong>: The manifestation of nutrient deficiency symptoms was observed throughout farmers’ oil palm plantation of the major zones of oil palm production in south Benin. To better understand this issue, the present study was carried out and aimed to assess the level of manifestation of the different types of nutrient deficiency symptoms and their severity. <strong></strong></p><p><strong>Methodology and Results</strong>: For that purpose, the mineral deficiency symptoms were studied on the basis of nutrient deficiency symptoms description made by Fairhust et Caliman puis Jacquemard. , The survey has been conducted in 214 farmers’ plantations (108 and 106 in the departments of Ouémé and Plateau respectively). These plantations were grown on acrisols, ferric and luvisols, hydromorphic soil and vertisol. Four types of nutrient deficiency symptoms were identified in the plantation nitrogen (5.63 ± 0.47 and 6.48 ± 0.48 %), potassium (18.78 ± 0.58 and 26.69 ± 0.59 %), magnesium (1.68 ± 0.18 and 2.72 ± 0.19 %) and boron (4.89 ± 0.39 and 3.53 ± 0.40 %). Nitrogen and magnesium deficiency symptoms were observed on oil palm of all soil types except ferric and luvisols. Oil palms grown on acrisol presented more potassium deficiency symptoms than the hydromorphic soils, which showed boron deficiency symptoms. The average rate of all nutrient deficiency symptoms was 45.92 % with a weak manifestation on the fertilized soils. <strong></strong></p><p><strong>Conclusion and application of results</strong>: Soil analysis and foliar diagnosis are necessary to confirm these nutrient deficiencies in order to map the mineral deficiency of oil palm plantations in the study area. The effect of these nutrient deficiencies on plant growth and physiological parameters will be also determined in order to improve oil palm mineral nutrition in the south of Benin.</p><p><strong>Key words</strong>: Soil fertility; foliar diagnosis; plant nutrition; oil palm plantation.</p> 2020-01-16T00:00:00+00:00 Copyright (c) https://www.ajol.info/index.php/jab/article/view/192283 Etat des lieux sur l’insémination artificielle animale dans les pays de l’Afrique de l’Ouest 2020-01-17T10:21:28+00:00 Ignace Ogoudanan Dotche ogoudanan@yahoo.fr Pascal Kiki ogoudanan@yahoo.fr Benoît Govoeyi ogoudanan@yahoo.fr Mahamadou Dahouda ogoudanan@yahoo.fr Nicolas Antoine-Moussiaux ogoudanan@yahoo.fr Jean-Paul Dehoux ogoudanan@yahoo.fr Guy Apollinaire Mensah ogoudanan@yahoo.fr Souaïbou Farougou ogoudanan@yahoo.fr Pierre Thilmant ogoudanan@yahoo.fr Issaka Youssao Abdou Karim ogoudanan@yahoo.fr Benoît Koutinhouin ogoudanan@yahoo.fr <p>L’insémination artificielle est une technique de fécondation sans intervention directe du mâle, par dépôt de sperme dans les voies génitales de la femelle. Elle est utilisée pour la diffusion du progrès génétique et permet à l’éleveur de gagner du temps dans l’exploitation. Elle est également un outil de contrôle des pathologies vénériennes de contact. Cet article fait le point des travaux réalisés en Afrique de l’Ouest sur l’insémination artificielle. Après la présentation des techniques de collecte de sperme par espèce, les caractéristiques macroscopiques et microscopiques du sperme sont abordées. Les dilueurs utilisés pour la cryoconservation et la conservation à l’état frais sont rapportés. Les protocoles et hormones utilisés pour la synchronisation des chaleurs pour faciliter l’insémination artificielle sont ensuite présentés. Enfin, les résultats des inséminations artificielles sont présentés. L’insémination artificielle est plus pratiquée en élevage bovin. Les travaux réalisés sur les autres espèces se sont limités aux caractéristiques du sperme. Pour une meilleure utilisation de cet outil, des efforts doivent être poursuivis pour la production des doses de qualité chez les autres espèces animales notamment les porcs et les volailles.</p><p><strong>Mots clés</strong> : Insémination artificielle, synchronisation de chaleurs, semence animale, dilueur</p><p><em><strong>English Title: State of animal artificial insemination in West African countries. A review</strong></em></p><p><em> </em>Artificial insemination is a fertilization technique without direct male intervention, by depositing semen in the female's genital tract. It is used for the dissemination of genetic material and saves the farmer time on the farm. It is also use to control livestock veneral and contact diseases. After the presentation of semen collection techniques by species, the macroscopic and microscopic characteristics of semen are discussed. Extenders used for cryopreservation and fresh preservation are reported. The protocols and hormones used for estrus synchronization to facilitate artificial insemination are then presented. Finally, the results of artificial insemination are presented. Artificial insemination is more practiced in cattle breeding. Work on other species was limited to sperm characteristics. In order to make better use of this tool, efforts must be continued for the production of quality doses in other animal species including pigs and poultry.</p><p><strong>Keywords</strong> : artificial insemination, estrus synchronization, animal semen, extender</p> 2020-01-17T00:00:00+00:00 Copyright (c)