Nutritional status and haemoglobin levels of pregnant adolescent girls in the city of Yaoundé, Cameroon

  • Tihnje Abena Mbah
  • Agatha K.N. Tanya
  • Julius Oben

Abstract

Recently, there has been so much attention on adolescent health issues such as adolescent pregnancy, sexually transmitted infections, and Human Immune Virus infections but adolescent pregnancy and nutrition have aroused very little interest. This cross-sectional study was carried out to evaluate the nutritional status of adolescents aged 15 to 19 years in the city of Yaoundé, Cameroon. Three referral hospitals were selected at random for the recruitment of subjects in Yaoundé. Body Mass Index (BMI), hemoglobin level, a 24-hour recall, food frequency and socio–demographic data were collected using a pretested questionnaire. Hemoglobin level and BMI were used as dependent variables to evaluate nutritional status. The data were analyzed using SPSS 17.0 (ANOVA and student (t) test) with p <0.05. Sixty-two percent (62%) of subjects had a normal BMI, 28 % were overweight, and 10% were obese. Based on ANOVA analysis, Meal frequency, diet quality and the term of pregnancy had significant effect on BMI (p = 0.003<0.05). Diet quality had a significant effect on hemoglobin levels (p = 0.003<0.05). The term of pregnancy, especially at the third trimester, significantly affected BMI due to foetus additional weight. Thus, nutritional status depends on the quantity and quality of food intake.

Résumé
Récemment, on a accordé tant d’attention aux problèmes de santé des adolescents tels que la grossesse chez les adolescentes, les infections sexuellement transmissibles et les infections à virus immunitaire humain, mais la grossesse et la nutrition des adolescentes ont suscité très peu d’intérêt. Cette étude transversale a été réalisée pour évaluer l’état nutritionnel des adolescents âgés de 15 à 19 ans dans la ville de Yaoundé, au Cameroun. Trois hôpitaux de référence ont été sélectionnés au hasard pour le recrutement des sujets à Yaoundé. L’indice de masse corporelle (IMC), le taux d’hémoglobine, un rappel de 24 heures, la fréquence d’alimentations et les données sociodémographiques ont été recueillis à l’aide d’un questionnaire prétesté. Les taux d’hémoglobine et l’IMC ont été utilisés comme variables dépendantes pour évaluer l’état nutritionnel. Les données ont été analysées en utilisant SPSS 17,0 (ANOVA et test de Student (t)) avec p <0,05. Soixante-deux pour cent (62%) des sujets avaient un IMC normal, 28% étaient en surpoids et 10% étaient obèses. Sur la base d’une analyse ANOVA, la fréquence des repas, la qualité du régime alimentaire et la durée de la grossesse ont eu un effet significatif sur l’IMC (p = 0,003 <0,05). La qualité de l’alimentation avait un effet significatif sur les taux d’hémoglobine (p = 0,003 <0,05). La durée de la grossesse, en particulier au troisième trimestre, a considérablement affecté l’IMC en raison du poids supplémentaire du foetus. Ainsi, l’état nutritionnel dépend de la quantité et de la qualité de l’apport alimentaire.

Published
2021-01-27
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN:
print ISSN: 2617-3948