PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal de la Recherche Scientifique de l’Université de Lomé

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Impacts de l’exploitation artisanale de l’or sur les ressources naturelles à Kemeni (région centrale du Togo).

L Tchassanti, S Akpavi, M Dourma, K Dimobe, G Tebonou, Y Nuto, K Batawila, K Akpagana

Abstract


L’exploitation de l’or est devenue ces deux dernières années l’activité principale de la population de Kéméni, une localité située dans la Préfecture de Tchaoudjo (Région Centrale du Togo). La présente étude a identifié l’impact de cette activité sur les ressources naturelles. L’approche méthodologique s’est basée sur des enquêtes couplées aux observations de terrain et complétées par des inventaires floristiques, forestiers et écologiques. Au total 175 personnes dont 143 orpailleurs, 27 riverains et 5 propriétaires terriens ont été enquêtées. 97,69% des enquêtés reconnaissent que l’exploitation artisanale de l’or a occasionné la destruction de la végétation, la déviation du lit de cours d’eau, la dégradation du sol et la pollution de l’eau. Les puits et les grottes laissés ouvert après exploitation rendent les sites d'accès dangereux pour les animaux et pour les hommes. Sur le plan économique, cette activité est la seule source de revenu pour 35,66% des ménages du village. Le revenu moyen par exploitant varie entre 700 F CFA à 2000 F CFA par jour. Les inventaires floristiques ont permis de dénombrer 228 espèces reparties en 178 genres et 61 familles. Les analyses statistiques permettent de discriminer 4 types de végétation : les forêts galeries, les savanes herbeuses, les savanes arborées dégradées et les savanes arborées relativement conservées avec des caractéristiques structurales variables. L’analyse de données d’inventaires forestiers en fonction des groupements discriminés met en évidence l’impact de la dégradation des formations végétales suite aux activités humaines, principalement l’exploitation de l’or sur la structure démographique, la densité, la régénération et la composition floristique. Ainsi la dégradation du couvert végétale surtout des forêts galeries fragilisent les berges des cours d’eaux favorisant l’envasement et l’assèchement de ces derniers. Une mise en place des mesures de sécurité et une étude d'impact environnementale préalable ou accompagnant les activités d’exploitation s’imposent afin de contribuer à une meilleure préservation de l’environnement et de la biodiversité.

Mots clés : orpaillage, ressources naturelles, impact, Kéméni, Togo.

English Abstract
The gold mining became the last two years the main activity of the population of Kemeni, a village in the prefecture of Tchaoudjo (Central Region of Togo). This study has revealed the impact of this activity on natural resources. The methodological approach is based on surveys coupled with field observations and completed by floral, forestry and ecological inventories. On the whole 175 people including 143 miners, 27 residents and 5 landowners were surveyed. 97.69% of respondents agree that artisanal gold mining has caused the destruction of the vegetation, the diversion of the rivers, soil degradation and water pollution. Wells and caves left open after use, make dangerous the access spots for animals and men. In economic terms, this activity is the only source of income for  35.66% of households in the village. The average income per owners ranges from 700 CFA to 2000 CFA francs per day. Floristic inventories have counted 228 species distributed in 178 genera and 61 families. Statistical analyzes can discriminate four types of vegetation galleries forests, grassland, raised savannas damaged and savanna woodlands degraded relatively conserved with varying structural characteristics. Analysis of forest inventory data according discriminated groups highlights the impact of the degradation of vegetation due to human activities, primarily gold mining on population structure, density, regeneration and floristic composition. So, the degradation of plant mostly gallery forests covered weaken the banks of rivers encourage silting up and drying up of them. An implementation of safety measures and environmental impact study prior or accompanying operations are needed to contribute to a better preservation of the environment and biodiversity.

Keywords: gold mining, natural resources, impact, Kemeni, Togo.




AJOL African Journals Online