Rôle de l’infection par le virus de l’hépatite B dans les cytolyses hépatiques chez des patents sous traitement antirétroviral associant la névirapine au CHU Sylvanus Olympio de Lomé.

  • IM Wateba
  • Y Kossi
  • O Tidjani
Keywords: PVVIH, traitement antirétroviral, névirapine, transaminases. Hépatite virale B.

Abstract

Objectif: Décrire les facteurs associés aux perturbations hépatiques au cours du traitement antirétroviral associant la névirapine.
Méthode: Il s’agit d’une étude prospective qui a été menée du 1er janvier 2012 au 31 décembre 2012 dans le service des maladies infectieuses et de pneumologie du CHUSylvanus OLYMPIO de Lomé sur l’ensemble des patients recevant un traitement antirétroviral de première ligne comportant la névirapine un mois après leur mise sous ARV. Un dosage des transaminases (ALAT) de même que le dépistage des hépatites virales B ont été réalisés. Tous les patients ont bénéficié d’un dosage des lymphocytes CD4.
Résultats: Les prélèvements représentatifs de 1144 patients répondant à nos critères d’inclusion ont été colligés. L’âge moyen de la population était de 37±10,89 ans avec des extrêmes allant de 19 à 83. Une prédominance féminine a été observée avec une sex-ratio M/F= 0,43. Parmi eux, 356 ont présenté une élévation des transaminases ALAT et 164 étaient positifs à l’antigène HBs du virus de l’hépatite b (p<10-7). L’ensemble des patients était immunodéprimé à l’initiation du traitement avec un taux de CD4 inférieur à 350 cellules/mm3.
Conclusion: La co-infection VIH-HVB fait augmenter considérablement les transaminases, d’où la nécessité de toujours rechercher une infection par les virus de l’hépatite A, B et C chez tous les patients sous ARV.

Mots clés: PVVIH, traitement antirétroviral, névirapine, transaminases. Hépatite virale B.

English Abstract
Objective: To describe the factors associated with hepatic abnormalities during antiretroviral combined nevirapine.
Method: This is a prospective study which was conducted from 1st January, 1st 2012 to December, 31st 2012 in the Department of Infectious Diseases and Pneumology of CHU-Sylvanus OLYMPIO of Lome on all patients receiving first line antiretroviral treatment combined nevirapine one month after ARV. A dosage of transaminase (ALT) as well as the detection of viral hepatitis B was made. The CD4 lymphocytes rate was appreciated in all patients.
Results: Representative samples of 1144 patients met our inclusion criteria were collected. The mean age of the population was 37 ± 10.89 years, ranging from 19 to 83. A female predominance was observed with a M / F sex ratio = 0.43Among them, 356 had elevations of ALT and 164 were positive for HBsAg of hepatitis b (p <10-7). All patients were immunocompromised at the initiation of treatment with a CD4 count below 350 cells/mm3.
Conclusion: HIV-HBV co-infection significantly increased transaminases, hence the need to always look for infection with hepatitis A, B and C in all patients on ARVs.

Keywords: PHAs antiretroviral therapy, nevirapine, transaminases. Viral hepatitis B.

Published
2015-01-22

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651