PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal de la Recherche Scientifique de l’Université de Lomé

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

L’urbanisation sur le plateau d’allada au sud-Benin, agent des mutations socio-spatiales

CC Gnimadi

Abstract


L’évolution de la démographie et de l’urbanisation ont entraîné des mutations qui ont affecté à la fois l’espace, les représentations qu’en font les hommes et les statuts de ceux-ci par rapport à lui. Cette étude s’est focalisée sur la description de l’urbanisation, les causes, les incidences spatiales, sociales et économiques et les solutions adoptées par les agriculteurs. L’absence de Schéma Directeur d’Aménagement du Territoire s’est traduite par une concentration des institutions et du tissu économique du pays dans les deux grandes villes Cotonou et Porto-Novo qui subissent une pression démographique qui dépasse très largement leur capacité
de charge. Cette situation engendre des problèmes sur le plateau d’Allada. La méthodologie adoptée pour mener à bien cette étude est basée d’une part, sur la revue documentaire et d’autre part, sur les enquêtes de terrain menées dans toutes les communes du département de l’Atlantique. La recherche documentaire a permis de cerner les contours de l’urbanisation et d’évaluer son ampleur dans le milieu d’étude. Cette recherche  documentaire a été complétée par les travaux de terrain menés en décembre 2010. L’enquête de terrain a pris en compte 1230 chefs de ménages dont 629 exploitants agricoles. Les résultats ont révélé que 38,78% des chefs de ménages s’investissent dans l’agriculture contre 17,80% qui pratiquent le commerce, 14,47% pour l’artisanat, 9,35% pour
l’administration, 8,37% pour le transport et 1,14% pour l’élevage.  Autrefois, dans les années 1960, la plupart des ménages du plateau d’Allada pratiquaient l’agriculture comme activité économique principale. Les raisons évoquées pour l’abandon de la pratique agricole concernent l’instruction des jeunes gens 39,59 % suivie de la vente des terres 34,34 % et l’abandon de la jachère 26%.

Mots clés : Plateau d’Allada, sud-Bénin, démographie, urbanisation, mutations socio-spatiales.

 

The changing demographics and urbanization have led to changes that have affected both space representations that are men and articles thereof with respect thereto. This study focused on the description of urbanization causes, spatial, social and economic impacts and the solutions adopted by farmers. The absence of a Master Plan of the Territory has resulted in a concentration of institutions and economic fabric of the country in the two major cities Cotonou and Porto-Novo undergoing demographic pressure that goes far beyond their capacity. This causes problems on the Allada plateau. The methodology adopted to conduct this study is based partly
on documentary and other review on field surveys conducted in all municipalities of the department of the Atlantic. The literature search identified the contours of urbanization and evaluate its magnitude in the middle of study. This literature search was supplemented by fieldwork conducted in December 2010. Fieldwork took into account 1,230 heads of households 629 farm operators. The results showed that 38.78% of heads of households are involved in agriculture against 17.80% engaged in the trade, 14.47% for crafts, 9.35% for administration, 8.37% for transport and
1.14% for livestock. Previously, in the 1960s, most households Allada tray practiced agriculture as the main economic activity. The reasons given for the abandonment of agricultural practice concerning the education of young people 39.59% followed by 34.34% land sale and abandonment of fallow 26%.

Keywords: Plateau Allada, South Benin, demography, urbanization, socio-spatial changes.




AJOL African Journals Online