Traumatismes maxillo-faciaux avec trouble de l’articule dentaire a propos de deux observations au chu-campus de lome.

  • P Agboda
  • B Amana
  • P Niang
  • E Pegbessou
  • H Bissa
  • EN Boko
Keywords: Traumatisme, maxillo-faciale, fracture, trouble de l’articulé dentaire.

Abstract

Les fractures avec trouble de l’articulé dentaire surviennent souvent au cours des traumatismes maxillo-faciaux. La topographie des lésions ainsi que leurs éventuelles complications posent un problème au sujet de leur prise en charge. Il s’agit à travers ce travail, de souligner l’importance d’un apport odontologique simultané pour une prise en charge thérapeutique plus adéquate des traumatismes maxillo-faciaux avec trouble de l’articulé dentaire. Deux observations concernant deux patients victimes de traumatisme maxillaire et traités au CHU-SO de Lomé, l’un en avril et l’autre en septembre 2004 constituent la substance de ce travail. Chacun des 2 malades avait bénéficié initialement de soins extra hospitaliers d’une durée de 10 jours pour la patiente et 8 jours pour le sujet masculin. Une béance incisive, une douleur à la palpation des apophyses ptérygoïdes ainsi que le ¨signe du dentier ¨et des lésions ORL associées étaient observés lors de l’examen clinique chez les deux patients. La prise en charge clinique des deux sujets s’est faite dans des conditions presqu’identiques, la seule différence relevée portait sur l’association pour le sujet féminin d’une prise en charge Odontologique simultanée à toutes les étapes (réduction et contention par blocage inter-maxillo-mandibulaire, soins ORL, soins médicaux et suivi).Aucune particularité n’avait été observée du point de vue odontologique à la prise en charge du sujet masculin. Une observation comparative des suites thérapeutiques nous a permis de relever dans l’évolution, une consolidation des fragments confirmée par contrôle radiographique au bout du 45ème jour dans les 2 cas. Au déblocage maxillomandibulaire, les suites thérapeutiques révélaient une malocclusion chez le sujet masculin et un meilleur résultat chez le sujet féminin. 8 ans après, certaines séquelles sur l’occlusion dentaire étaient encore ressenties et exprimées par le sujet masculin en dépit d’un traitement secondaire correctif sur l’articulé dentaire qui lui avait été administré dans les suites. Un apport odontologique simultané dès la phase initiale de la prise en charge devrait permettre d’assurer dans les suites thérapeutiques, de meilleures conditions de consolidation des fractures maxillo-faciales avec trouble de l’articulé dentaire.

Mots clés : Traumatisme, maxillo-faciale, fracture, trouble de l’articulé dentaire.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651