Urgences diabetiques a lome : aspects epidemiologique et pronostique

  • MA Djibril
  • A Balaka
  • KD Nemi
  • T Tchamdja
  • A Agbetra
Keywords: urgences, diabète, métabolique, Lomé

Abstract

But : Etudier l’aspect épidémiologique et pronostique des complications métaboliques aiguës au CHU Sylvanus Olympio (CHUSO) à Lomé.
Méthodologie : étude rétrospective descriptive à partir des dossiers des diabétiques âgés de 15 ans et plus, ayant présenté une complication métabolique aiguë du diabète sucré hospitalisés à la réanimation médicale du service de médecine interne au CHUSO de Lomé sur 5 ans.
Résultats : Sur 5 ans 7047 patients ont été hospitalisés à la réanimation médicale dont 149 étaient diabétiques parmi lesquels 92 souffraient de complications métaboliques aiguës de diabète. L’âge moyen était de 52 ± 16 ans (extrêmes de 18 et 79ans). Sur les 92 cas d’urgence diabétique 50% avait plus de 50ans et 22% plus de 70 ans. La sex-ratio était de 1,24. Le diabète était de type I dans 37 cas (40%) et de type II dans 55 cas (60%).Tous les malades avaient des troubles de consciences, 51% la détresse respiratoire et 10% le choc hypovolémique. Dans 81,5% le diabète était connu et traité avant l’hospitalisation. Dix sept patients (18,5%) ignoraient leur pathologie diabétique avant l’hospitalisation. Dans 70 cas la mauvaise observance du traitement était le motif de décompensation et dans 12 cas l’infection (9 cas pulmonaires, 2 cas urinaires et un (01) cas de sinusite bimaxillaire. Les urgences diabétiques étaient représentées par le coma acidocétosique dans 66 cas (71,7%), le coma hyperosmolaire dans 9 cas (9,8%) et le coma hypoglycémique dans 17 cas (18,5%). Vingt deux patients (24%) avaient une mauvaise observance du traitement au cours de leur hospitalisation. Le taux de mortalité global était de 35% et dont la mortalité spécifique chez les sujets de plus de 70 ans était de 50%, 30% chez les diabétiques de type I contre 37% chez les diabétiques du type II, 56% chez ceux qui ignoraient leur diabète avant l’hospitalisation contre 26% chez ceux qui connaissaient leur maladie. Trente six pourcent des diabétiques ayant une infection étaient décédés contre 35% sans infection, 32% des acidocétoses étaient décédés contre 67% des comas hyperosmoplaires et 6% (n=1) des comas hypoglycémiques. Quatre vingt huit pourcent des patients ayant mal suivi leur traitement au cours de l’hospitalisation étaient décédés contre 17% des sujets qui ont bien suivi leur traitement.
Conclusion : Les urgences diabétiques surtout l’acidocétose sont fréquentes au CHU-SO de Lomé. Elles présentent un fort taux de mortalité surtout les comas hyperosmolaires. L’amélioration du système de santé et du plateau technique permettra d’amoindrir ces complications et par conséquent leur taux de mortalité.

Mots clés : urgences, diabète, métabolique, Lomé


ABSTRACT

Purpose: to study the epidemiological aspect and forecasts acute metabolic complications in the CHU (Teaching Hospital) Sylvanus Olympio (CHUSO) in Lome.
Methodology: descriptive retrospective study from the cases of the diabetics of 15 and more years old, having presented an acute metabolic complication of the sweet diabetes hospitalized in the medical resuscitation in the CHUSO of Lome over 5 years.
Results: Over 5 years, 7047 patients were hospitalized in the medical resuscitation among which 149 were diabetics among whom 92 suffered from acute metabolic complications of diabetes. The average age was 52 ± 16 years old (extremes of 18 and 79ans). On 92 emergencies diabetic 50% was more than 50 years old and 22% more than 70 years old. Sex-ratio was 1.24. The diabetes was of type 1in 37 cases (40%) and of type 2 in 55 cases (60%). All the sick had confusions of consciousnesses, 51% the respiratory distress syndrome and 10% the hypovolaemic shock. In 81.5% the diabetes was known and treaty before the hospitalization. Seventeen patients (18.5%) ignored their pathology diabetic before the hospitalization. In 70 cases the bad observance of the treatment was the motive for decompensation and in 12 cases the infection (9 lung cases, 2 urinary cases and one case of bimaxillaire sinusitis). Emergencies diabetics were represented by the ketoacidosis coma in 66 cases (71.7%), the coma hyperosmolaire in 9 cases (9.8%) and the hypoglycemic coma in 17 cases (18.5%). Twenty two patients (24%) had a bad observance of the treatment during their hospitalization The global mortality rate was 35% and the specific mortality of which to the subjects of more than 70 years was 50%, 30% at the diabetics of type 1 against 37% with the diabetics of the type 2, 56% to those who ignored their diabetes before the hospitalization against 26% to those who knew their disease. Thirty six pourcent of the diabetics having an infection had died against 35% without infection, 32% of ketoacidosis had died against 67% of comas hyperosmolaires and 6% (n=1) of the hypoglycemic comas. Eighty eight percent of the patients having badly followed their treatment during the hospitalization had died against 17% of the subjects which followed well their treatment.
Conclusion: emergencies diabetics especially the ketoacidosis are frequent in the CHUSO of Lome. They present a strong mortality rate especially hyperosmolar comas. The health system and the medicals equipments improvement will allow to decrease these complications and consequently their mortality rate.

Key words: Emergencies, diabetes, metabolic, Lome.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651