PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal de la Recherche Scientifique de l’Université de Lomé

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Impacts sanitaires de l’exploitation de la retenue d’eau du barrage d’Odo-Otchere dans la commune de Dassa-Zoume

G Chabi, Th H Azonhe, KE Agbossou

Abstract


Les affections hydriques restent encore en Afrique, un problème majeur de santé publique et leur prééminence n’est cependant pas seulement due à un manque de disponibilité d'eau potable, mais aussi à l’exploitation d’une eau de mauvaise qualité. La présente étude consacrée à l’évaluation des impacts sanitaires de la retenue d’eau du barrage d’Odo-Otchèrè dans la Commune de Dassa-Zoumé, présente les formes d’utilisation et les effets sanitaires de la contamination de l’eau chez les exploitants. Suivant la méthode d’échantillonnage de SCHWARTZ, un échantillon de (313) ménages a été retenu dans le cadre de l’étude. Au terme de l’étude, il ressort que la retenue d’eau du barrage d’Odo-Otchèrè dans la Commune de Dassa-Zoumè est contaminée par les germes microbiens (Coliformes totaux et fécaux). Il est dénombré des valeurs allant jusqu’à 1100 UFC/100 ml de coliformes fécaux et totaux en mars au pic de la saison sèche et des valeurs relativement plus faibles (460 UFC par 100 ml) en février. Les contraintes sanitaires liées à cet état de la retenue d’eau dudit barrage sont surtout les affections dermatologiques (9%), le paludisme (18%) et les affections diarrhéiques qui font 49% pour les ménages exploitants la retenue d’eau et 31,23% pour les ménages qui n’exploitent pas la retenue. Compte tenu de l’utilisation d’intrants chimiques pour la production agricole sur les bassins versants du barrage, il est nécessaire d’approfondir les études en vue de la caractérisation physico-chimique des eaux du barrage afin d’en mieux appréhender les influences sur la qualité bactériologique des eaux et les effets sur la santé des populations.

Mots clés : Retenue d’eau, barrage, coliformes, maladies, Dassa.

ABSTRACT

The water diseases still remain in Africa, a major problem of public health and their preeminence is however not only due to a lack of availability of drinking water, but also to the exploitation of a water of bad quality. The present study devoted to the evaluation of the medical impacts of the water reserve of the dam Odo-Otchèrè in the Commune of Dassa-Zoumé, presents the forms of use and the effects medical of the contamination of water in the owners. According to the sampling procedure of SCHWARTZ, a sample of (313) households was retained within the framework of the study. At the end of the study, it arises that the water reserve of the dam Odo-Otchèrè in the Commune of Dassa-Zoumè is contaminated by the germs microbial (totals and fecal coliform). It is counted values going up to 1100 fecal UFC/100 ml of coliformes and totals in March with the peak of the dry season and the values relatively lower (460 UFC by 100 ml) in February. The medical constraints related to this state of the water reserve of the aforesaid stopping are especially the dermatological affections (9%), the diarrheal malaria (18%) and affections which make 49% for the operating households the water reserve and 31,23% for the households which do not exploit reserve. Taking into account the use of chemical products for the agricultural production on the basins slopes of the stopping, it is necessary to look further into the studies for the physicochemical characterization of water of the stopping in order to in better apprehending the influences on the bacteriological quality of water and the effects on public health.

Key words: ater reserve, dam, coliforms, diseases, Dassa.




AJOL African Journals Online