PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal de la Recherche Scientifique de l’Université de Lomé

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Evaluation des indicateurs indirects de morbidite de la bilharziose urinaire : Enquete dans le district sanitaire de la Binah (Togo)

YM Agbo, K Mawu, KA Kivi, K Agbo

Abstract


But: Dans le but de mettre en place des méthodes d’évaluation rapide de la morbidité dans les communautés à traiter, une étude transversale a été effectuée pour évaluer les performances diagnostiques de trois indicateurs indirects utilisables par le programme national de lutte contre les bilharzioses au Togo.
Matériels et méthodes: une centaine d’enfants d’une école primaire du district sanitaire de la Binah ont été enrôlés dans cette étude. La présence d’antécédents d’hématurie macroscopique a été rechecrché par intérrogatoire. Chacun d’eux a fourni un échantillon d’urines fraîchement émises dont l’aspect macroscopique a été observé. Un examen microscopique du culot de centrifugation a été effectué à la recherche d’oeufs de Schistosoma haematobium et des hématies.
Résultats: les trois indicateurs évalués ont présenté de bonnes performances pour le diagnostic communautaire de bilharziose urogénitale. La sensibilité de l’hématurie microscopique était de 98,78%, celle des antécédents d’hématurie macroscopique était de 87,80%, et celle de l’aspect macroscopique des urines était de 52,44%.
Conclusion: la mise en oeuvre de l’utilisation de ces indicateurs permettra de répérer plus rapidement les communautés à traiter et de suivre l’évolution de la morbidité après la chimiothérapie de masse.

Mots clés: Schistosoma haematobium, évaluation, diagnostic rapide, morbidité.

ABSTRACT

Purposes: In the aim to set in place methods for rapid assessment of the morbidity in the communities to treat, a transverse survey has been done to value the diagnostic performances of three indirect indicators usable by the national program of fight against the schistosomiasis in Togo.
Materials and methods: about hundred children of a primary school of sanitary district of Binah have been enrolled in this survey. The presence of antecedents of macroscopic haematuria was searched by questionning. Each of them provided a sample of urines freshly given out whose macroscopic aspect has been observed. A microscopic exam of the centrifugation cheek has been done in search of eggs of Schistosoma haematobium and red blood cells.
Results: the three evaluated indicators presented good performances for community diagnosis of urinary schistosomiasis. The sensitivity of microscopic haematuria was of 98.78%, the one of antecedents of macroscopic haematuria was of 87.80%, and the one of the macroscopic aspect of urines was of 52.44%.
Conclusion: the use of these indicators will allow a rapid diagnosis of communities to treat and the follow-up of evolution of morbidity after mass chemotherapy.

Keywords: Schistosoma haematobium, assessment, rapid diagnosis, morbidity.




AJOL African Journals Online