PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal de la Recherche Scientifique de l’Université de Lomé

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Impact de la gestion des ressources humaines sur la survie des enfants de moins de cinq ans dans le district sanitaire des Lacs au Togo de 2003 a 2011

K.A. Afanvi, M Drach, F Quairel, K Ekouévi, Y Kassankogno, A Comlan, Q.M. Toffa, H Kokou, K Daté

Abstract


Introduction: Malgré l’évidence scientifique sur l’existence des interventions à haut impact pour améliorer la survie des enfants et de leurs mères, chaque année 10,6 millions d’enfants et 529 000 mères meurent, la plupart du temps de causes évitables. Il est admis que le manque catastrophique de personnel sanitaire dans de nombreux endroits constitue un des obstacles les plus importants à la réalisation des trois objectifs du Millénaire pour le développement dans le domaine de la santé. Cette étude a évalué l’impact que la gestion des ressources humaines a sur l’amélioration de la survie des enfants de 0 - 59 mois dans le district sanitaire des Lacs de 2003 à 2011.

Matériel et méthodes: Nous avons réalisé une étude quasi-expérimentale de type avant-après. A partir d’un indice composite, l’indice de gestion des ressources humaines (iGRH), le système de GRH a été catégorisé en développé (et donc bon) ou pas développé (et donc mauvais) en se basant sur les cinq grands domaines de la GRH que sont (i) la capacité de GRH, (ii) les politiques et pratiques en faveur des RH, (iii) les informations sur les RH, (iv) la gestion de la performance, et (v) la formation et le développement du personnel. Partant de là, le risque relatif, la fraction préventive et les années potentielles de vie gagnées ont été estimés.

Résultats: Nous avons trouvé que le développement du système de gestion des ressources humaines a significativement contribué à réduire le ratio de mortalité des enfants de moins de 5 ans de 136 pour 1000 naissances vivantes à 55 pour 1000 naissances vivantes (p < 0,0001). Même si à cause du type d’étude quasi-expérimentale réalisée (avant-après), nous ne pouvons pas conclure à un lien de causalité, nous pouvons cependant affirmer que la gestion des ressources humaines a contribué à éviter 82 décès d’enfants de moins de 5 ans pour 1000 naissances vivantes et à gagner 5872,5 années potentielles de vie d’enfants de moins de 5 ans.

Discussion: De même que la performance des systèmes de santé dépend de celle de ces ressources humaines, la performance du système repose sur une gestion efficace des ressources humaines. De la même manière que la satisfaction des patients est devenue l’instrument de mesure de la qualité des soins chez les clients et que l’indice global de satisfaction du personnel est devenu depuis certaines années l’un des objectifs chiffrés du management et son évolution est suivie dans le temps, l’indice de gestion des ressources humaines (iGRH) qui traduit le degré de développement du système de GRH d’une organisation doit aussi devenir un objectif chiffré du management.

Conclusion: Des efforts de plus en plus croissants  sont faits pour établir l’évidence qu’une bonne gestion des ressources humaines améliore la santé de la population et la survie des enfants de moins de cinq ans. Nous recommandons que l’indice de gestion des ressources humaines (iGRH), qui traduit le degré de développement du système de GRH d’une organisation, devienne aussi un  objectif chiffré du management.

Mots clés: Gestion des Ressources humaines, enfants de moins de cinq ans, impact, années potentielles de vie perdues, Togo

English Title: Impact of human resources management on under five years’ survival in Lacs health district in Togo from 2003 to 2011

English Abstract

Introduction: Despite the scientific evidence on the existence of high-impact interventions to improve children and their mothers’ survival, each year 10.6 million children and 529,000 mothers die, mostly from preventable causes. It is recognized that the catastrophic lack of health personnel in many places is one of the most important obstacles for the achievement of the health related Millennium Development Goals; hence the need to implement good policies and good human resources management systems to maintain existing staff. This study assessed the impact of human resources management on under-five’s survival Lacs health district from 2003 to 2011.

Materials and Methods: We conducted a before and after quasiexperimental study. From a composite index, the human resources management index (iHRM), the HRM system has been categorized in developed (and therefore good) or not developed (and bad) based on the five main areas of HRM that are (i) HRM capacity, (ii) personnel policies and practices, (iii) HRM data, (iv) performance management, and (v) training and staff development. From there, the relative risk, preventive fraction and potential years of life gained were estimated.

Results: We found that the development of the human resource management system has significantly reduced the under 5 years mortality ratio from 136 per 1,000 live births to 55 per 1000 live births (p <0.0001). Although it is not appropriate to conclude for a causal link between HRM and the improvement of the under 5 years survival because of the simple before and after quasi-experimental study, the evidence exists that the human resource management contributed to prevent 82 deaths of under-five years per 1,000 live births and to gain 5872.5 potential years of under-five’s lives.

Discussion: As the health systems performance depends on that of its human resources, system’s performance depends on effective human resources management. In the same way that patient satisfaction has become a measure of the quality of care and the overall staff satisfaction index since some years has become one of the encrypted management objectives and its evolution followed over time, the human resource management index (iHRM), which reflects the degree of development of HRM system of an organization, should also be an encrypted management objective.

Conclusion: Increasing efforts are being made to establish evidence that good human resource management improves population health and under-five years’ survival. We recommend that human resource management index (iHRM), which reflects the degree of development of HRM system of an organization, also becomes an encrypted management objective.

Keywords: Human resources management, under five years, impact, years of potential life lost, Togo




AJOL African Journals Online