Modelisation des doses economiques optimales du fumier de ferme en culture du maïs (Zea mays L.) sur les sols ferrallitiques au Togo

  • K. S. Detchinli
  • M. J. Sogbedji
  • K. A. Bona
  • R. Atchoglo
Keywords: Maïs, dose économique optimale, fumier de ferme, sol ferrallitique.

Abstract

La combinaison de fertilisants minéraux et organiques est la meilleure approche de fertilisation du maïs. Cependant, en Afrique occidentale, la faible accessibilité aux engrais minéraux contraint parfois à utiliser exclusivement des fertilisants organiques. Malheureusement, la recommandation de fumure organique établie dans les années 1980 est unique, indépendante de la diversité des sols, des systèmes de production et des fertilisants organiques disponibles. Il s’avère nécessaire de déterminer et d’actualiser régulièrement les doses économiques optimales des fertilisants organiques couramment disponibles. La réponse du rendement en grain du maïs (variété Ikenne) à la dose de fumier a été modélisée à partir de deux essais conduits à Lomé suivant un dispositif en blocs aléatoires complets, sur sol ferrallitique, sous climat tropical guinéen à quatre saisons. Cinq doses de fumier (3000, 6000, 9000, 12000 et 15000 kg ha-1) ont été étudiées sur deux saisons en 2016. Les modèles quadratiques obtenus ont servi à déterminer les doses économiques optimales. En grande saison, la dose économique optimale du fumier a été de 8530 kg ha-1 pour le premier essai et de 9130 kg ha-1 pour le deuxième essai. En petite saison, la dose économique optimale du fumier a été 7810 kg ha-1 pour le premier essai et de 8280 kg ha-1 pour le deuxième essai. La recommandation en vigueur pour l’amendement organique des sols (6000 kg ha-1) devraient être révisées et adaptées aux différents systèmes de production.

Mots clés : Maïs, dose économique optimale, fumier de ferme, sol ferrallitique.

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651