Determination de la dose optimale d’utilisation de l’azote, du fumier et de leur combinaison sous culture du maïs (Zea mays L.) au Sud Togo

  • R. Atchoglo
  • J.M. Sogbedji
  • K.S. Detchinli
  • K.A. Bona
Keywords: Maïs, fumier de ferme, azote, rendements en grains, profitabilité économique

Abstract

Dans le but d’identifier les stratégies de fertilisation susceptibles d’optimiser la production du maïs, les rendements en grains et leurs profitabilités ont été déterminés durant deux saisons culturales sous différentes approches de fertilisation. Six doses d’azote (N) (T1+ : 0 ; T2: 30 kg ha-1 ; T3 : 60 kg ha-1 ; T4 : 90 kg ha-1 ; T5 : 120 kg ha-1 et T6 : 150 kg ha-1) associées à P60K60, six doses de fumier de ferme (FO) (T1- : 0 ; T7 : 3 Mg ha-1 ; T8 : 6 Mg ha-1 ; T9 : 9 Mg ha-1 ; T10 : 12 Mg ha-1 et T11 : 15 Mg ha-1) et cinq combinaisons (T1- : 0 ; T12 : 30 kg ha-1 N + 12 Mg ha-1 FO; T13 : 60 kg ha-1 N + 9 Mg ha-1 FO; T14 : 90 kg ha-1 N + 6 Mg ha-1 FO et T15 : 120 kg ha-1 N + 3 Mg ha-1 FO) ont été utilisées dans un essai en blocs aléatoires complets avec trois répétitions. Les rendements cumulatifs des deux saisons sous T2, T3, T4, T5 et T6 ont été 88, 167, 198, 189 et 203% plus élevés que T1+ respectivement. Ceux sous T7, T8, T9, T10 et T11 ont été 209, 226, 174, 176 et 219 % supérieurs à celui de T1- respectivement. Ceux sous T12, T13, T14 et T15 ont été 207, 217, 187 et 206 % plus élevés que celui de T1- respectivement. Les approches de fertilisation minérale (T4) et organique (T7 et T8) ont été plus rentables, et l’utilisation des combinaisons n’a pas été économiquement justifiée.

Mots clés : Maïs, fumier de ferme, azote, rendements en grains, profitabilité économique


eISSN: 2413-354X