Surinfection des contusions cerebrales par voie hematogene

  • E Kpelao
  • K.A. Beketi
  • A Doleagbenou
  • A.K. Moumouni
  • H.L.M. Ahanogbe
  • K Egu
  • E.H. Bakonde
  • B Abaltou
Keywords: surinfection contusion cérébrale, septicémie, Secondary infections, brain contusions

Abstract

Introduction: La surinfection des lésions traumatiques par septicémie est rare. La contusion cérébrale pourrait être un facteur de vulnérabilité au risque infectieux. Pourquoi cette surinfection est-elle relativement rare eu égard à la fréquence élevée des infections nosocomiales ? Nous avons tenté de répondre à cette question en rapportant un cas de surinfection de lésions traumatiques initialement indemne de tout facteur de risque infectieux encéphalique.

Observation: Il s’agissait d’un étudiant de 25 ans, admis pour traumatisme crânien et de l’avant-bras gauche par accident de la voie publique. Le Glasgow initial était à 12/15, sans signe de focalisation. Pas de plaie du cuir chevelu. On notait une plaie délabrante de l’avant-bras gauche avec perte de substance cutanée. La tomodensitométrie cérébrale initiale avait objectivé une lame d’hématome sous-dural aigu gauche et une contusion pariétale droite. Onze jours après son admission, sont apparus une hémiparésie droite, une aphasie dans un contexte fébrile (Ø 39,4°). Un scanner de contrôle était en faveur d’un empyème gauche associé à un abcès pariétal droit. L’hémoculture et le prélèvement de la plaie avaient isolé un staphylocoque doré. Une triple antibiothérapie instituée avait permis une évolution favorable.

Conclusion: La surinfection des contusions cérébrales par septicémie est rare. La rupture post-traumatique de la barrière hémato-encéphalique pouvait augmenter la vulnérabilité du cerveau en cas de septicémie. Mais cette rupture est contrebalancée par l’activation locale de la microglie qui limite l’action des agents pathogènes.

Mots clés: surinfection contusion cérébrale, septicémie

English Title: Secondary infections of the brain contusions by septicemia

English Abstract

Introduction: Secondary infections of brain contusions are rare. Brain contusion may be a factor of vulnerability to infectious risk, but it is uncommon despite the high incidence of nosocomial infections. We attempted to answer this question by reporting a case of secondary infections of brain contusions that was initially free from any local risk factor.

Observation: This was a 25-year-old student admitted for head injury and left forearm accident by public road accident. The initial examination noted a glasgow score at 12/15 with no neurological deficit. No scalp wound. There was a debilitating wound in the left forearm with loss of skin substance. The initial cerebral CT scan showed an acute left subdural hematoma and right parietal contusion. Eleven days after admission, right hemiparesis, aphasia appeared, in a febrile context (Ø 39.4). A control scan showed a left empyema associated with a right parietal abscess. Blood culture and bacteriological sampling of wound isolated a staphylococcus aureus. A triple antibiotic had allowed a favorable evolution.

Conclusion: The secondary infections of brain contusion by septicemia are rare. The traumatic rupture of the blood-brain barrier could suggest a vulnerability of the brain in case of sepsis. But this rupture is thwarted by the local activation of microglia, which limits the action of pathogens.

Keywords: Secondary infections, brain contusions

Published
2018-02-27
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651