PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal de la Recherche Scientifique de l’Université de Lomé

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Coalescences des nymphes dans le service de chirurgie pediatrique au centre hospitalier et Universitaire de Brazzaville (Congo)

J.C. Mieret, E. Moyen, I. Ondima, A.S. Bachir, G. Moyen

Abstract


Dans le but de déterminer la fréquence des coalescences des nymphes  chez la petite fille et de décrire les modalités de sa prise en charge, une étude descriptive à recueil rétrospective couvrant la période de janvier 2006 à décembre 2014 soit en 9 ans, a été réalisée dans le service de chirurgie pédiatrique au Centre Hospitalier et Universitaire de Brazzaville. Les enfants âgés de 11 jours à 9 ans vus en consultation pour une coalescence des nymphes ont été inclus et traités. Les paramètres étudiés étaient: l’âge, les circonstances de découvertes, le caractère partiel ou total de  l’accolement, le traitement institué et l’évolution. Au total, 53 patientes ont été traitées pour une coalescence des nymphes soit une fréquence 0,83%. L’âge moyen était de 19 mois extrêmes (11 jours et 9 ans). L’imperforation vaginale était le motif de consultation dans tous les cas. Trente-neuf patientes (74%) avaient un accolement total, 14 cas (26%) un accolement partiel. Le traitement a consisté à un débridement à la petite pince de Halsted associé à des mesures d’hygiènes locales dans tous les cas. Trois (5,7%) récidives ont été notés. Les suites du traitement étaient simples. Cette affection est rare, bénigne dont le traitement est simple. Mais, le choc psychologique impose que la prise en charge se fasse en milieu spécialisé.


Mots clés: coalescence, nymphes, petites lèvres, décollement.

 

Coalescence of nymphs in the pediatric surgery department of the center hospitalier and Universitaire of Brazzaville (Congo)

In order to determine the frequency of coalescence of the nymphs in the girl child and to describe the modalities of its management, a retrospective descriptive study covering the period from January 2006 to December 2014, in 9 years, was carried out in the pediatric surgery department of the Center Hospitalier and University of Brazzaville. Children aged 11 days to 9 years seen in consultation for coalescence of the nymphs were included and treated. The parameters studied were: age, the circumstances of discovery, the partial or total nature of the mating, the treatment instituted and the  evolution. A total of 53 patients were treated for coalescence of the  nymphs, a frequency of 0.83%. The mean age was 19 months extreme (11 days and 9 years). Vaginal  imperforation was the reason for consultation in all cases. Thirty-nine patients (74%) had a total joint, 14 cases (26%) a partial closure. Treatment consisted of debridement with the small Halsted forceps associated with local hygiene measures in all cases. Three (5.7%) recurrences were noted. The results of the treatment were simple. This condition is rare, benign and the treatment is simple. But, the psychological shock requires that the management be done in a specialized  environment.


Keywords: coalescence, nymphs, labia minora, detachment.




AJOL African Journals Online