PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal de la Recherche Scientifique de l’Université de Lomé

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Dyschromatopsie congenitale chez les etudiants en medecine de l’Universite de Parakou

C.R.A. Assavedo, C.O.A. Abouki, E Mensah, C.E. Azagoun, S Alamou, S Tchabi

Abstract


But: Objectif: étudier la dyschromatopsie congénitale chez les étudiants en médecine de l’université de Parakou en 2017.

Patients et méthode: Il s’agissait d’une étude prospective transversale, descriptive et analytique sur une période de trois mois. La technique de sondage non probabiliste a été utilisée. Ont été inclus, tous les étudiants régulièrement inscrits à la faculté de médecine de l’Université de Parakou au titre de l’année académique 2016-2017 et consentant à l’étude. L’examen de la vision des couleurs a été réalisé à l’aide du test d’ISHIHARA constitué de planches pseudo iso chromatiques.

Résultats: 745 étudiants sur les 1125 inscrits ont participé à cette étude soit un taux de participation de 66,22 %. L’âge moyen était de 21, 44 ± 8,16 ans avec des extrêmes de 15 ans et 32 ans. Parmi eux, 20 présentaient une dyschromatopsie congénitale soit une fréquence de 2,68% dont 10 étudiants par sexe, IC = [1,69%-4,19%]. Elle était prédominante dans la tranche d’âge de 27 à 32 ans, soit 11,43%. 469 étaient des hommes et 276 des femmes soit une sex-ratio de 1,70. La fréquence de la dyschromatopsie congénitale est prédominante chez les femmes avec 3,62% contre 2,13% d’hommes. La forme indéterminée (protan ou deutan) représentait 60% des dyschromatopsies. Elle était présente de façon significative chez les non Béninois.

Conclusion: La fréquence de la dyschromatopsie congénitale bien que faible dans cette étude indique la nécessité d’une consultation ophtalmologique systématique chez les étudiants en médecine.

Mots clés: étudiants en médecine, vision des couleurs, dyschromatopsie congénitale, Parakou

English Title: Congenital dyschromatopsia in medical students at the University of Parakou in 2017

English Abstract

Purpose: Objective: To study congenital dyschromatopsia in medical students at the University of Parakou in 2017.

Patients and method: This was a cross-sectional, descriptive and analytical prospective study over a period of three months. The non-probabilistic sounding technique was used. Included were all students regularly enrolled in the Faculty of Medicine of the University of Parakou for the 2016-2017 academic year and consenting to the study. The examination of the color vision was carried out using the ISHIHARA test consisting of pseudo iso chromatic plates.

Results: 745 students out of the 1125 enrolled participated in this study, representing a participation rate of 66.22%. The average age was 21, 44 ± 8.16 years old with extremes of 15 years and 32 years. Among them, 20 had a congenital dyschromatopsia with a frequency of 2.68%, including 10 students per sex, IC = [1.69% -4.19%]. It was predominant in the 27 to 32 age group, at 11.43%. 469 were men and 276 were women, a sex ratio of 1.70. The frequency of congenital dyschromatopsia is predominant in women with 3.62% against 2.13% of men. The indeterminate form (protan or deutan) accounted for 60% of dyschromatopsia. It was present significantly among non-Beninese.

Conclusion: The frequency of congenital dyschromatopsia, although low in this study, indicates the need for systematic ophthalmological consultation among medical students.

Keywords: medical students, color vision, congenital dyschromatopsia Parakou




AJOL African Journals Online