Infarctus du myocarde chez le Togolais : Facteurs de risque eyt interet du bilan biochimique dans la prise en charge Des malades. Etude preliminaire a propos de 35 cas colliges dans trois unites de soins cardiologiques de Lome

  • F Damorou
  • C Lamboni
  • Y Potcho
  • K Kouassi
  • B Soussou
Keywords: Myocardial infaction, ECG, emzymes diagnosis, Togo

Abstract

Le diagnostic de l’infarctus du myocarde (IDM) chez les noirs n’est pas aisé. Effet l’électrocardiographie (ECG) présente souvent chez ces derniers, des atypies de repolarisation. Le dosage des enzymes cardiaques devient donc incontournable. Notre objectif est d'évaluer les facteurs de risque chez les malades Togolais atteints d’IDM et de mesurer les activités biochimiques du myocarde chez ces patients, de préciser l’intérêt de ce bilan dans diagnostic et le suivi de ces derniers. Il s’agit d’une étude rétrospective analytique, couvrant une période de 12 ans. Chez nos patients les concentrations de CK et CK-MB sont respectivement : 1056±551U/L, 555±741U/L versus 202±59U/L, 4±6U/L chez les témoins. Le bilan biochimique a permis le diagnostic de 17,85% d’IDM au moment où les modifications de l’ECG n’étaient pas patentes. Ce bilan a été réalisé dans les 24 heures qui suivent la précordialgie, seulement dans 40% des cas. Le bilan chimique du myocarde permet un diagnostic précoce et efficace de l’IDM, lorsque l’ECG est encore non concluant.

 

The diagnosis of the myocardial infraction in the blacks is not easy. Because the electrocardiogram in this case presents atypies of repolarisation. The dosage of cardiac enzymes is necessary. Our aim is to evaluate the risk factors upon the Togolese, to measure the biochemical activities of the myocardium and finally, to lay emphasis on the interest of these exams in the diagnosis and check-ups. It is about retrospective analyses covering a period of 12 years. In our patients the concentration of Ck and CK-MB are respectively 1056 ± 551 UL, 555 ± 741 U/L versus 202 ± 59 U/L, 4 ± 6 U/L in the witnesses. The biochemical exams have permitted to make diagnosis of 17.85% of the Myocardial Infaction during the moment when modification of the ECG is not visible. These exams are realised within 24h after the precordial pains only in 40% of the cases. The biochemical exams permit early and efficient diagnosis of the myocardial infarction whenever the ECG is still doubtful.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651