PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal de la Recherche Scientifique de l’Université de Lomé

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Les traumatismes du diaphragme en urgence clinique et therapeutique a propos de 31 cas au Chu de Popougon

KG Soro, A Coulibaly, KJ Konan, G koffi, K Assohounk, SF Ehau, MJB Kanga

Abstract


The authors report their experience of diaphragmatic traumas management. The retrospective survey had collected all files of the patients who presented, during a 15 years period in CHU Yopougon, a diaphragmatic trauma with communication between abdominal and pleural cavities. The hospital prevalence of the diaphragmatic wounds is between 0.3% and 7.6% of all the laparotomies performed for traumatism. The traumatism was closed (22.6%) and opened (77.4%) with predominance of fire arms (12.1%). The male predominance was clean with a sex ratio of 5. The middle age was 31ans ± 7 with extremes of 15 and 58 years. A hemothorax and a pneumothorax were respectively present in 58.1% and 35.5%. A dyspnaea was recovered in 83.9%. The standard x-ray of the thorax showed digestives pictures into the thorax. Drainage of the thorax has been achieved first in 18 patients presenting a hemothorax, a pneumothorax or a hemo-pneumothorax. The laparotomy incision was median (n=24), left hypochondre (n=4) and right hypochondre (n=1). In two cases a thoracotomy has been performed. The right dome was injured in 45.2% of the cases and in 54.8% the lesion was on the left. There were 9 ruptures and 22 punctiform wounds. All recent lesions have been sutured. In 90.3% continuations were simple and complicate in 9.7% of the cases. A patient died in a stern infection. The diaphragmatic wounds during the traumatisms are rare. The exam clinic and the x-ray standard of the thorax permit the diagnosis. A precocious suture presents good results.

 

Les auteurs rapportent ici leur expérience de la prise en charge des traumatismes du diaphragme. L’étude rétrospective avait colligé tous les dossiers des patients qui, sur une période de 15 ans au CHU de Yopougon, ont présenté une solution de continuité diaphragmatique faisant communiquer les cavités abdominale et pleurale.
La prévalence hospitalière des lésions diaphragmatiques était de 0,3% et de 7,6% de l’ensemble des laparotomisés pour traumatisme. Le traumatisme était fermé (22,6%) et ouvert (77,4%) avec prédominance des armes à feu (12,1%). La prédominance masculine était nette avec un sexe ratio de 5. L’âge moyen était de 31ans +/- 7 avec des extrêmes de 15 et 58 ans. Un hémothorax et un pneumothorax étaient présents dans 58,1% et 35,5% respectivement. Une dyspnée était retrouvée dans 83,9%. La radiographie standard du thorax mettait en évidence des images digestives dans le thorax. Un drainage premier du thorax a été réalisé chez 18 patients présentant un hémothorax, un pneumothorax ou un hémo-pneumothorax. La voie d’abord de la laparotomie était médiane (n=24), sous-costale gauche (n=4) et sous-costale droite (n=1). Dans deux cas une thoracotomie a été réalisée. La coupole droite était lésée dans 45,2% des cas et dans 54,8% la lésion était à gauche. Il y avait 9 ruptures et 22 plaies punctiformes. Toutes les lésions récentes ont été saturées. Dans 90,3% les suites étaient simples et compliquées dans 9,7% des cas. Un patient est décédé dans un tableau infectieux sévère. Les lésions diaphragmatiques au cours des traumatismes sont rares. L’examen clinique et la radiographie standard du thorax permettent posent le diagnostic. La suture précoce donne de bons résultats.




AJOL African Journals Online