Profil biologique des anemies chez l’enfant en pratique courante hospitaliere au Chu-Tokoin de Lome : A propos de 208 cas.

  • A Vovor
  • K Lawson
  • KS Koffi
  • EM Tougoma
Keywords: Anaemia, child, developing countries, diagnosis, red blood cell anomalies

Abstract

The anaemia constitutes one of the symptoms the most frequently observed in paediatric haematological emergency. They pose generally an etiologic diagnosis problem in the developing countries. Our work
studied the principal factors able to influence the anaemia in those countries’ children, and proposed a new diagnostic approach of the anaemia in children.

Material and methods: This descriptive and cross-sectional study, conducted in the haematology laboratory and the paediatric unit at the Tokoin Teaching Hospital, included 276 patients from March 7th
to August 30th, 2004. Blood cell counts were realized with an automaton type SYSMEX-Kx-21, and the blood smear by the
MAY GROUNWALD GIEMSA stain technique helped to study the morphology of the red blood cells and the leukocytes as well as the differential leukocyte count and the platelet count. Data collected were
clinical, biological and epidemiological; and Epi-Info software permitted the statistical analysis.

Results: During the study period, 208 complete blood counts on 276 revealed anaemia with a prevalence of 75.4 %. From an epidemiological standpoint, their were more males than females with a sex ratio
equal to 1.08.The average age of the patients was 4.6 years and the less five years old were the most suffering from anaemia (67..3 %). Those children the most suffering from anaemia belonged to poor
purchasing power families. From a clinical standpoint, 53.8% of the anaemic children had infectious condition. From the biological point of view, five types of anaemia were recorded and most of them were microcytary (87.5 %). Discreet anaemia were predominant (64.4 %) and the average rate of haemoglobin was 8.57g/dl. Several red blood cell morphologic anomalies were observed.

Conclusion: At the close of this study we propose apart from the classic complete blood count to realize systematically a blood smear and search the red blood cell anomalies so that a sure etiologic diagnosis can be got so for a best management of anaemia in child.

 

Les anémies constituent l’un des symptômes les plus fréquemment rencontrés en urgence hématologique pédiatrique. Elles posent généralement un problème de diagnostic étiologique dans les pays en
développement. Notre travail a étudié les principaux facteurs pouvant influencer l’anémie de l’enfant dans lesdits pays, et a proposé une nouvelle approche diagnostique des anémies de l’enfant.
Matériel et méthodes : Il s’est agit d’une étude descriptive, transversale portant sur 276 patients, du 07 mars au 30 août 2004 soit une période de 6 mois au laboratoire d’hématologie et au service de pédiatrie du CHU Tokoin de Lomé. Les hémogrammes ont été réalisées à l’aide d’automate SYSMEX-Kx-21, et le frottis sanguins par la
technique de coloration au MAY GRÜNWALD GIEMSA a permis d’étudier la morphologie des hématies, des leucocytes, et la formule leucocytaire et des plaquettes. Les données recueillies étaient
cliniques, biologiques, et épidémiologiques. L’étude statistique a été faite à l’aide du logiciel Epi- Info.

Résultats : Durant la période de l’étude, sur les 276 hémogrammes, 208 révélaient une anémie soit une prévalence de 75,4%. Les résultats obtenus étaient : au plan épidémiologique, il existait une légère
prédominance masculine avec un sex-ratio de 1,08 ; l’âge moyen des patients était de 4,6 ans, les enfants âgés de 0 à 5 ans étaient plus touchés par l’anémie (67,3%). Les enfants des familles de classe socioéconomiques faibles étaient les plus atteints. Au plan clinique, 53,8% des enfants anémiques avaient un état infectieux. Au plan biologique, 5 types d’anémies ont été rencontrées la plupart était microcytaire (87,5%). Il a été noté une prédominance des anémies discrètes (64,4%) avec un taux moyen d’hémoglobine de 8,57 g /dl. Plusieurs anomalies morphologiques érythrocytaires ont été observées.
Conclusion : Au terme de ce travail, nous proposons qu’en dehors de la numération formule sanguine classique, qu’un frottis sanguin soit systématiquement réalisé pour la recherche des anomalies
érythrocytaires afin d’aboutir à un diagnostic étiologique sûr pour une meilleure prise en charge des
anémies de l’enfant.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651