Profil etiologique des hepatopathies cytolytiques au Chu-campus de Lome : A propos 37 cas.

  • AM Djibril
  • KB M'ba
  • A Bagny
  • L Kaaga
  • JL Gueant
  • K Amouzou
  • D Redah
Keywords: Hépatopathies cytolytiques

Abstract

Objectifs : analyser les aspects épidémiologiques et le profil étiologique des hépatopathies cytolytiques au CHU-Campus de lomé. Malades et Méthodes : Il s’agit d’une étude transversale prospective. Ont été inclus dans l’étude des patients des deux sexes, Togo. âgés de plus de 15 ans souffrant d’hépatopathie et ayant bénéficié d’un bilan biologique hépatique , du dosage du taux de prothrombine, l’électrophorèse des protides, le dosage des marqueurs viraux et d’une échographie abdominale.

Résultats : Au cours de notre étude nous avons retenu 46  hépatopathies dont 80,43% (n=37) étaient cytolytiques. L’âge moyen
des patients était de 41,29±15,75 ans avec une sex- ratio de 5, 17. Nous avons retrouvé une cytolyse isolée chez 31,35% ; la cytolyse cholestatique était présente chez 46,65%. Cinquante six virgule soixante pour cent (56,76%) avaient un taux de prothrombine bas. L’échographie abdominale était anormale chez 59,46%. L’Antigène HBs était présent chez 43,24% ; il était présent chez 83,33% des malades
porteurs de cytolyse isolée contre 24% des malades porteurs de cytolyse cholestatique. La cytolyse cholestatique retrouvée chez 67,56% des malades était essentiellement liée à la cirrhose d’origine
alcoolique (40,54%) et à l’hépatite alcoolique (10,81%).
Conclusion : Les hépatopathies cytolytiques sont les plus fréquentes dans le service, elles sont dominées par la cytolyse cholestatique. Les principales étiologies sont dominées par les hépatites virales B dans les cytolyses isolées, par les cirrhoses et hépatites alcooliques dans les cytolyses cholestatiques. Mots clés:, hépatopathie cytolytique, épidémiologie, étiologique.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651