Hémorragies du postpartum: Aspects cliniques, thérapeutiques et évolutifs au CHU Tokoin de Lomé (Togo)

  • K Tomta
  • ET Mouzou
  • P Egbohou
  • H Sama
  • MA-F Ouro-Bang'na
Keywords: Hémorragies du postpartum, létalité, CHU Tokoin, TOGO.

Abstract

Objectif : décrire les caractéristiques cliniques et évolutives des hémorragies du postpartum (HPP) et leur prise en charge au CHU Tokoin de Lomé. Matériel et méthode : étude descriptive et prospective du 15 février au 15 Août 2006 dans le service de gynécologie et d’obstétrique du CHU Tokoin de Lomé (Togo). Toutes les parturientes présentant un saignement de la filière génitale de plus de 500 ml après accouchement par voie basse ou de 1000 ml après césarienne ont été inclues. Résultats : 38 patientes ont été inclues. L’âge moyen des patientes était de 30 ans (extrêmes : 15 et 49ans). La fréquence des HPP était de 1,4/100 naissances vivantes. Trente pour cent des patients présentaient des signes de choc. La rétention placentaire (11cas soit 29%), la déchirure du col utérin (9cas soit 24%), l’atonie utérine (5 cas soit 13%), représentaient les principales causes. Une hystérectomie d’hémostase (31,6%), une délivrance artificielle suivie d’une révision utérine (29%) ont été réalisées. Les bilans réalisés en urgence se limitaient à un groupe sanguin ABO Rhésus (65,8%), associé à un taux d’hémoglobine (26,5%). Un remplissage à base de cristalloïde et de colloïdes, la transfusion de culot globulaire et de plasma frais congelé ont été faits. Au plan anesthésiologique, respectivement 73,7% et 12,2% des patients étaient ASA I, et II en plus de l’urgence. L’évolution a été défavorable dans 5 cas, avec décès. Conclusion : bien que l’HPP soit la principale cause de mortalité maternelle dans le monde, son taux de létalité est plus élevé au Togo que dans beaucoup de pays en développement.

Mots clés : Hémorragies du postpartum, létalité, CHU Tokoin, TOGO.

Objectives: to describe clinical and evolutive characteristics of postpartum hemorrhage and its treatment in CHU Tokoin hospital of Lome. Methods: descriptive and prospective study from 15 February to 15 August 2006 in gynecology and obstetric service of CHU Tokoin of Lome (Togo). All patients with genital bleeding over 500ml after vaginal delivery or 1000ml blood loss after cesarean section was include Results: 38 patients were including. The mean age was 30 years (extremes: 15 and49 years). The frequency of Postpartum hemorrhage was 1.4/100 live births. Thirty per cent of patients present shock symptoms. Retained products of conception (29%), cervix rupture (24%), uterine atony (13%), were the main causes. Hysterectomy (31.6%), artificial delivery (29%) was done. In this emergency context only group blood ABO and Rhesus determination (65.8%) associated with hemoglobin rate (26.5%) were realized. Crystalloid, colloid, globular sediment and fresh frozen plasma were used. Seventy three percent and 12.2% of patients were ASA I and II plus the emergency. Evolution was unfavourable, with death in 5 cases. Conclusion: Although postpartum hemorrhage is the main maternal mortality cause in the world, its death level is extremely high in Togo more than a lot of developing countries.

Keywords: ¨Postpartum hemorrhage, lethality, CHU Tokoin, TOGO.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651