PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Journal de la Recherche Scientifique de l’Université de Lomé

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Evaluation de la prise en charge des infections respiratoires aiguês chez les enfants de moins de 5 ans au Chu de Lome (Togo)

T Guedehoussou, Y Atakouma, AD Gbadoe, G Ngatcha Ngounou, K Tatagan-Agbi, AD Agbere

Abstract


Introduction : La PCIME est une stratégie élaborée par l’OMS et l’UNICEF en vue de réduire la mortalité ainsi que la fréquence et la gravité des maladies les plus meurtrières chez l’enfant.
Objectif : Evaluer la prise en charge des IRA chez les enfants de moins de 5 ans hospitalisés au CHU –Tokoin de Lomé au regard des directives de la stratégie PCIME (Prise en Charge Intégrée des Maladies de l’Enfant).
Patients et Méthodes : Nous avons réalisé une étude rétrospective portant sur 378 dossiers de patients de moins de 5 ans hospitalisés pour IRA du 1er janvier 2004 au 31 décembre 2005 dans le service de pédiatrie du CHU – Tokoin, hôpital de référence du pays.
Résultats : La fréquence hospitalière était de 5,81%. Les enfants de moins de deux ans étaient plus atteints (79,80%). Les garçons sont plus touchés (sex ratio=1,4). Près de la moitié des enfants avaient leur
vaccination à jour (48,67%) ; 52,91% des enfants de moins de 2 ans étaient allaités au sein Les signes cliniques étaient classiques dominés par la toux (78,04%), la fièvre (67,19%) et les signes de lutte respiratoire 52,91% des cas. La pneumonie (31%) et la bronchite aiguë (24,60%) ont été les formes les plus fréquentes. La malnutrition protéino énergétique a été retrouvée chez 53,96% des enfants, l’anémie dans 47,35%. La prise en charge thérapeutique des malades ne correspond pas à celle
recommandée par les directives de PCIME, notamment avec une trop large utilisation d’antibiotique (95,50%,) dont 24,66 % pour " une toux ou un rhume "et dans un tiers des cas l’association céphalosporine de 3èmegénération + aminoside a été utilisée (30,75%). Le taux de létalité global était de 5, 03%; La plupart des patients n’ont pas été suivis après la sortie.
Conclusion : Cette étude montre clairement les insuffisances de la stratégie classique pour la prise en charge des enfants de moins de 5 ans hospitalisés dans le service du CHU - Tokoin pour infections respiratoires aiguës, par rapport à la stratégie PCIME. Cette stratégie mérite donc d’être vulgarisée à tous les centres hospitaliers en vue d’améliorer la prise en charge des malades.



AJOL African Journals Online