Strategies endogenes d’adaptation des communautes rurales de la basse volta aux consequences nefastes de la construction du barrage d’Akossombo de Kwame Nkrumah a Jerry Rawlings (1964 - 1997)

  • AY Tohozin
Keywords: Volta (Ghana), aménagement hydro-agricole, agriculture, pêche, impacts, communautés rurales.

Abstract

Cette étude est réalisée pour apprécier les impacts liés à la construction du barrage d’Akossombo sur les activités communautés rurales de la basse vallée de la Volta au Ghana. Les enquêtes menées auprès des ménages, des autorités administratives, des diverses structures et dans les champs ont permis de collecter les données démographiques, agricoles et économiques avant et après l’aménagement hydro-agricole.
Les résultats montrent que l’édification du barrage qui relève d’une décision prise dans le cadre d’une politique énergétique et industrielle assortie d’objectifs de développement agricole, a provoqué la dégradation des activités agricoles et de pêche, l’extinction de l’ostréiculture et la régression des activités commerciales de la plupart des marchés.
Les populations rurales victimes des conséquences néfastes du barrage d’Akossombo ont choisi d’autres alternatives pour pallier au manque à gagner que la ruine de l’agriculture, de la pêche et de l’ostréiculture
leur a imposé. De nouveaux métiers sont apparus, d’anciennes activités ont été renforcées et variées, la pluriactivité s’est généralisée et l’émigration s’est amplifiée, favorisant ainsi le dépeuplement et la
décadence de la plupart des localités. Cette étude permet de conclure que la construction du barrage a permis de régler la question énergétique
mais a créé une perturbation des activités des populations vivant dans la basse vallée de la Volta.
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2413-354X
print ISSN: 1727-8651