PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Ostrich: Journal of African Ornithology

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



DOWNLOAD FULL TEXT Open Access  DOWNLOAD FULL TEXT Subscription or Fee Access

Importance des lacs urbains de Yamoussoukro dans la conservation des oiseaux d'eau en Côte d'Ivoire

Assse Amenan Flavienne

Abstract


La Côte d'Ivoire abrite de nombreuses espèces d'oiseaux terrestres et d'oiseaux d'eau qui sont pour la plupart mal connues. Cette étude a été réalisée dans les dix lacs de la ville de Yamoussoukro afin de mettre en exergue leur richesse en avifaune et leur rôle en tant que site d'accueil ou de transit pour les oiseaux d'eau. Les lacs ont une avifaune riche et diversifiée. Trente trois espèces reparties dans dix familles ont été inventoriées: 84.3% d'espèces dominantes sur l'ensemble des observations, 13.2% d'espèces régulières, 1.8% d'espèces rares et 0.6% d'espèces accidentelles. La richesse avifaunique varie d'un lac à un autre. Les oiseaux des lacs urbains de Yamoussoukro sont de deux origines biogéographiques, environ 68.4% sont des résidents et 31.6% des migrateurs (25% des migrateurs sont africains et 75% du paléarctique). Des enquêtes socio-économiques réalisées de façon concomitante aux dénombrements des oiseaux nous ont permis de mettre en évidence les autres usages des lacs fait par la population; les activités écotouristiques liées à l'observation des oiseaux occupent une place prépondérante.

Côte d'Ivoire has diverse avifauna of both terrestrial and aquatic species, most of which are poorly studied. This survey of ten lakes within the city of Yamoussoukro focused on the diversity of birds at these sites, and the role of the lakes as staging points or habitats for waterbirds. I recorded 33 species in 10 families: of these 84.3% were defined as dominant species, 13.2% occurred regularly,while 2.5% were rare or vagrants. Species diversity varied between the different lakes. Of these waterbirds, 68.4% were resident species in Côte d'Ivoire, 31.6% were migrants (of which 25% were intra-African migrants, and 75% Palaearctic migrants). Socio-economic surveys in parallel with the counts showed that ecotourism (birding at the lakes) was one of the main activities at these sites.

Ostrich 2007, 78(2): 523–525



AJOL African Journals Online