The role of size and number of forest patches in the conservation of bird species in a fragmented landscape

  • Kwaku Brako Dakwa
  • Bright Opoku
  • Judith Toku
Keywords: abundance, cumulative curves, edge effect, habitat sampling, passive sampling, species richness

Abstract

We used presence data to evaluate the role of small patches in bird conservation in the Cape Coast Metropolis of Ghana by surveying 24 forest patches. Cumulative species-area and number curves were plotted by ordering patch size from large to small and then small to large and values for cumulative area or number, richness and abundance calculated. We identified a total of 162 bird species during the study. There was no relationship between either patch area or number of patches and either species richness or abundance of birds. Therefore, we could not support the theory of passive sampling, which suggests large patches host higher species richness than small patches. Perhaps, this is, because of the following observed phenomena: 1). Edge effect, as species from nearby matrices used the patches; 2). Habitat sampling, as species sampled several different patches; and 3). Spillover, as species moved from nearby large reserves, such as Kakum Conservation Area (KCA), to the patches. The patches together occupied 2 947 ha and, compared with KCA, this is a ratio of 1:12, but the ratio in terms of species richness is 2:3, suggesting that many small patches could host more species than one large patch of comparable size. Thus, small patches are valuable for the conservation of bird species, which calls for various conservation bodies and institutions to take measures towards protecting such patches.

 

French Title: Le rôle de la taille et du nombre de parcelles forestières dans la conservation des espèces d’oiseaux dans un paysage fragmenté

Nous avons utilisé des données de présence pour évaluer le rôle des petites parcelles dans la conservation des oiseaux dans la métropole de Cape Coast au Ghana en enquêtant sur 24 parcelles forestières. Les courbes cumulatives espèces-superficies et nombres ont été tracées en ordonnant la taille des parcelles de grande à petite, puis de petite à grande et les valeurs de superficies ou de nombres cumulées, de richesse et d’abondance
calculées. Nous avons identifié un total de 162 espèces d’oiseaux au cours de l’étude. Il n’y avait aucune relation entre la superficie ou le nombre de parcelles et la richesse spécifique des oiseaux et leurs abondances. Par conséquent, nous ne pouvions pas soutenir la théorie de l’échantillonnage passif, qui suggère que les grandes parcelles abritent une richesse en espèces plus élevée que les petites parcelles. Peut-être, cela est dû à l’observation des phénomènes suivants: 1). Effet de bord, car les espèces des matrices voisines utilisaient les patchs; 2). Échantillonnage de l’habitat, car les espèces ont échantillonné plusieurs parcelles différentes; et 3). Les retombées, lorsque les espèces se sont déplacées des grandes réserves voisines telles que la zone de conservation de Kakum (KCA) vers les parcelles. Les parcelles occupaient ensemble 2 947 ha et par rapport à KCA, ce rapport est de 1:12 mais le rapport en termes de richesse en espèces est de 2: 3, ce qui suggère que de nombreuses petites parcelles pourraient héberger plus d’espèces qu’une grande parcelle de taille comparable. Ainsi, les petites parcelles sont précieuses pour la conservation des espèces d’oiseaux, cela nécessite que divers organismes et institutions de conservation prennent des mesures pour protéger ces parcelles.

Keywords: abundance, cumulative curves, edge effect, habitat sampling, passive sampling, species richness

Published
2021-02-04
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1727-947X
print ISSN: 0030-6525