Profil bactériologique des sinusites maxillaires chroniques suppurées d’origine nasale de l’adulte au CHU Tokoin de Lomé

  • A Bathokédéou
  • DA Yaotse
  • P Essobozou
  • K Eyawelhon

Abstract

Le but de cette étude était de déterminer les germes responsables des sinusites maxillaires chroniques et leur sensibilité aux antibiotiques usuels. Il s'agit d'une étude prospective menée sur 24 mois chez des patients reçus pour sinusite maxillaire chronique suppurée d'origine nasale. L'examen bactériologique était réalisé sur des prélèvements de pus obtenus par ponction des sinus. Sur les 100 prélèvements, 64 cultures (64%) étaient positives, dont 60 cultures étaient monomicrobiennes. Les germes les plus fréquemment isolés étaient le Streptococcus pneumoniae dans 20 cas (27.78%), le Staphylococcus aureus dans 15 cas (20.83%) et les streptocoques du groupe A dans 10 cas (13.89%). Les souches de Streptococcus pneumoniae étaient toutes sensible aux céphalosporines, aux quinolones, aux macrolides et à l'oxacilline. Les souches de  Staphylococcus aureus avaient présenté 93.34% de résistance à la pénicilline G. Aucune souche n'était résistante à l'Oxacilline. Les streptocoques du groupe A avaient une sensibilité de 80 à 100% aux bétalactamines et aux macrolides, et 60% aux quinolones. L'écologie bactérienne des sinusites maxillaires chroniques suppurées de l'adulte est dominée par le Streptococcus pneumoniae et le Staphylococcus aureus. Ces germes sont sensibles aux quinolones et aux aminosides.
Published
2014-05-07
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1937-8688