PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Pan African Medical Journal

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Fracture panfaciale: un challenge thérapeutique: à propos d’une observation et revue de la littérature

M Fassih, H Nassik, MNR Abada, S Rouadi, M Mahta, M Roubal, M Essaadi, MF El Kadiri

Abstract


La gestion des traumatismes de la face a subi plusieurs progrès dans la dernière décennie. Avec l'avènement de la tomodensitométrie bi- et
tridimensionnelle, qui permet de dresser une cartographie précise des lésions osseuses, le développement du matériel d'ostéosynthèse, et les
procédés de réduction des fractures. L'objectif est la restauration totale de la forme et la fonction de la face, seul garant pour empêcher la
survenue de préjudices esthétiques et fonctionnels. Nous rapportons l'observation de Mme assal khadija, âgée de 38 ans, admise le 25 Aout 2010, au service des urgences d'ORL et maxillo-faciales, à l'hôpital 20 aout de Casablanca, victime d'un AVP, occasionnant un traumatisme facial grave, avec un important délabrement de la face, et asphyxie. Une trachéotomie a été réalisée en urgence. Le bilan lésionnel a objectivé un important fracas du massif facial intéressant l'étage supérieure, moyen et inférieur. Dans l'immédiat, un parage a été réalisé sous anesthésie  générale, la réparation des parties molles délabrées a été effectuée en endobuccale (vestibules, langue et plancher buccal) et pour les téguments de la face. Une semaine après, la patiente a été reprise pour la  reconstruction du massif facial, nous avons opté pour le «inside-out, de bas en haut" pour la réduction des fractures. Nous avons procédé à la fixation de la mandibule qui a précédé la reconstruction du maxillaire, de la pyramide nasale, et de l'orbite. L'évolution a été marquée par  l'apparition d'un orostome, qui fera l'objet après tarissement de l'infection, d'une réparation grâce à un lambeau myocutané, et une nécrose cutanée de la région zygomatique laissée à la cicatrisation dirigée. Toutes les  lésions traumatiques de la face ont des répercussions esthétiques et fonctionnelles à moyen et long termes, dont le degré dépend de la qualité de la prise en charge, qui étant la plus précoce et la plus complète possible avant la consolidation des fractures est le meilleur garant d'un résultat satisfaisant à long terme.



http://dx.doi.org/10.11604/pamj.2015.20.149.1501
AJOL African Journals Online