PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Pan African Medical Journal

The AJOL site is currently undergoing a major upgrade, and there will temporarily be some restrictions to the available functionality.
-- Users will not be able to register or log in during this period.
-- Full text (PDF) downloads of Open Access journal articles will be available as always.
-- Full text (PDF) downloads of subscription based journal articles will NOT be available
We apologise for any inconvenience caused. Please check back soon, as we will revert to usual policy as soon as possible.





Analyse de la prise en charge du nouveau-né dans le cadre de la stratégie nationale de subvention des accouchements et des soins obstétricaux et néonatals d’urgence au Centre Hospitalier Universitaire Pédiatrique Charles de Gaulle, Ouagadougou (Burkina Fa

SOY Ouédraogo, N Yougbaré, F Kouéta, F Dao, M Ouédraogo, C Lougué, K Ludovic, RO Traoré, D Yé

Abstract


Introduction: il s'agit d'analyser la prise en charge du nouveau-né dans le cadre de la stratégie na-tionale de subvention des accouchements et
des soins obstétricaux et néonatals d'urgence mis en place par le  gouvernement du Burkina Faso en 2006.

Méthodes: nous avons menée une étude à visée descriptive et analytique comportant un volet  ré-trospectif du 01 janvier 2006 au 31 décembre 2010 portant sur les paramètres épidémiologiques, cliniques des nouveau-nés hospitalisés et un volet prospectif du 3 octobre 2011 au 29 février 2012 par une entrevue des accompagnateurs des nouveau-nés et des prestataires des services de santé.

Résultats: les hospitalisations ont augmenté de 43,65% entre 2006
à 2010 Le taux de mortalité néo-natale hospitalière qui était de 11,04% a connu une réduction moyenne annuelle de 3,95%. L'entrevue a porté sur 110 accompagnateurs et 76 prestataires. La majorité des prestataires (97,44%) et des ac-compagnateurs (88,18%) étaient informés de la  stratégie mais n'avait pas une connaissance exacte de sa définition. Les prestataires (94,74%) ont signalé des ruptures de médicaments,   consommables médicaux et des pannes d' appareils de laboratoire et  d'imagerie. Parmi les accompagnateurs (89%) disaient être satisfaits des
services offerts et (72,89%) trouvaient les coûts abordables mais   évoquaient les difficultés du transport.

Conclusion : La subvention a amélioré la prise en charge du nou-veau-né mais son optimisation  nécessiterait une meilleur information et implication de tous les acteurs.




AJOL African Journals Online