PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Pan African Medical Journal

The AJOL site is currently undergoing a major upgrade, and there will temporarily be some restrictions to the available functionality.
-- Users will not be able to register or log in during this period.
-- Full text (PDF) downloads of Open Access journal articles will be available as always.
-- Full text (PDF) downloads of subscription based journal articles will NOT be available
We apologise for any inconvenience caused. Please check back soon, as we will revert to usual policy as soon as possible.





Un accident vasculaire hémorragique révélant une méningite à Neisseria meningitidis

M Savadogo, GRC Millogo, S Zabsonré

Abstract


L’accident vasculaire hémorragique et la méningite purulente constituent des urgences médicales chez la personne âgée. L’objectif est de rapporter un cas d’accident vasculaire hémorragique associé à une méningite purulente à Neisseria meningitides survenus chez une personne âgée. Il s’agit d’une patiente de 62 ans sans antécédent pathologique connu, a été admise aux urgences médicales du CHU YO pour céphalées + vomissement et notion de perte brutale de connaissance. L’examen à son admission notait un syndrome infectieux, une conscience obnubilée sans déficit moteur, une raideur cervicale et une hypertension artérielle. La tomodensitométrie cérébrale avait objectivé une hémorragie méningée diffuse avec inondation du 4ème ventricule responsable d’une hydrocéphalie triventriculairesous jacente d’allure obstructive associée à des sinusites ethmoïdo-sphénoïdales droites chroniques. Une ponction lombaire réalisée avait montré un liquide cérébrospinal citrin dont l’analyse était en faveur d’une méningite purulente à méningocoque. La glycémie était élevée à 15,8 mmol/l et l’hémoglobine glyquée était égale à 7,7%. L’évolution a été favorable sous traitement à base de ceftriaxone et de Metformine. Devant un cas suspect de méningite chez une personne âgée, la ponction lombaire après un TDM cérébral permet de poser le diagnostic et d’entreprendre rapidement une antibiothérapie indispensable pour la prévention des complications.



http://dx.doi.org/10.11604/pamj.2015.20.134.5994
AJOL African Journals Online