PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Pan African Medical Journal

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



La dysfonction érectile chez l’hypertendu togolais: étude transversale chez 100 patients dans le Service de Cardiologie du CHU Campus de Lomé

S Pessinaba, S Baragou, M Pio, K Tengué, Y Afassinou, M Kpatcha, M Awisoba, M Kpélafia, KW Nda, F Damorou

Abstract


Introduction: l'association HTA et dysfonction érectile (DE) est connue. Les objectifs de ce travail étaient de déterminer la prévalence de la DE et d'en évaluer la sévérité chez l'hypertendu togolais.

 

Méthodes: il s'agit d'une étude transversale menée chez 100 hypertendus reçus en consultations externes dans le service cardiologie du CHU Campus d'octobre à décembre 2012. Le statut érectile a été évalué avec l'international index of erectile function (IIEF-5).

 

Résultats: l'âge moyen des hypertendus était de 53,3 ± 10,3 ans. La durée moyenne de l'HTA était de 6,7 ± 6,9 ans. Les facteurs de risque cardio-vasculaire retrouvés chez ces hypertendus étaient: diabète (7%), obésité (17,5%), obésité abdominale (40%), dyslipidémie (36%) et tabac (1%). La prévalence de la DE était de 53% dont 32% de DE légère, 18% de DE modérée et 3% de DE sévère. Parmi les patients ayant une DE, 60% avaient une DE légère, 34% une DE modérée et 6% une DE sévère. Le score IIFE moyen était de 19,1 ± 5,2. La prévalence de la DE augmentait avec l'âge (p=0,05), le grade (p=0,004) et la durée de l'HTA (p=0,20). La DE était significativement plus fréquente en présence du diabète (p = 0,02) et de l'obésité abdominale (p=0,007).

 

Conclusion: la prévalence de la DE est élevée chez l'hypertendu togolais. Cette prévalence augmente avec l'âge, la durée de l'HTA, la présence de diabète et l'obésité abdominale. La DE doit être systématiquement recherchée chez l'hypertendu surtout en présence des autres FDR.




AJOL African Journals Online