PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Pan African Medical Journal

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Facteurs associes aux décès des nouveau-nés suspects d’infections bactériennes au Centre Hospitalier Universitaire Pédiatrique Charles de Gaulle de Ouagadougou, Burkina Faso

Solange Odile Yugbaré Ouédraogo, Désiré Méda, Lassina Dao, Fla Kouéta, Kam Ludovic, Ramata Ouédraogo Traoré, Diarra Yé

Abstract


Résumé

Introduction: il s'agit d'étudier les facteurs associés au décès des nouveau-nés suspects d'infections bactériennes au centre hospitalier universitaire pédiatrique Charles de gaulle de Ouagadougou.

 

Méthodes: nous avons mené une étude de cohorte rétrospective du 1er janvier 2009 au 31 décembre 2012 au centre hospitalier universitaire pédiatrique Charles de gaulle de Ouagadougou.

 

Résultats: la fréquence hospitalière des nouveau-nés suspects d'infection bactérienne sur était de 62,8%. L'âge médian à l'admission était de trois jours et le sex ratio de 1,1.Parmi ces nouveau-nés, 351 (22,8%) ont bénéficié d'au moins un examen bactériologique, et 28 (8%) ont eu la confirmation de l'origine bactérienne de l'infection. Au cours de la période néonatale, 138(9%) nouveau-nés sont décédés avec un taux de létalité précoce et tardive respectivement de 9,6% et 8,3%. Le lieu de résidence, le mode d'admission, le nombre de consultations prénatales, le poids de naissance, la présence de signes de gravité et l'année d'admission étaient les facteurs de risque indépendants associés au décès.

 

Conclusion: les facteurs associés au décès devraient être pris en compte dans les interventions de santé pour réduire la mortalité néonatale.

English abstract

Introduction: the aim of this study was to analyze factors associated with death in newborns suspected of bacterial infections in pediatric teaching hospital of Charles de Gaulle Ouagadougou. Methods: we conducted a retrospective cohort study from 1 January 2009 to 31 December 2012 in pediatric teaching hospital of Charles de Gaulle Ouagadougou. Results: the hospitalization rate for newborns suspected of bacterial infection was 62.8%. The average age at admission was three days and the sex ratio was 1.1. Of these newborns, 351 (22.8%) underwent at least one bacteriological examination, and 28 (8%) had confirmation of bacterial infection. During the neonatal period, 138 (9%) newborns died with early and late case fatality rate of 9.6% and 8.3% respectively. Place of residence, mode of admission, number of prenatal consultations, birth weight, presence of severe signs and year of admission were independent risk factors associated with death.Conclusion: factors associated with death should be taken into account in health interventions to reduce neonatal mortality.

Key words: Newborn, bacterial infection, bacteriology, risk factors, death




http://dx.doi.org/10.11604/pamj.2016.24.7.6599
AJOL African Journals Online