PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Pan African Medical Journal

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Profil infectieux et mortalité des enfants âgés de 0 à 5 ans admis pour malnutrition aiguë sévère: étude de cohorte rétrospective au Centre Nutritionnel et Thérapeutique de Bukavu, République Démocratique du Congo

Richard Mbusa Kambale, Joe Bwija Kasengi, John Mutendela Kivukuto, Liévin Murhula Cubaka, Bruno Masumbuko Mungo, Ghislain Bisimwa Balaluka

Abstract


Introduction: la malnutrition constitue une toile de fond sur laquelle se greffent plusieurs infections. L'objectif de ce travail est de déterminer les infections les plus létales, la durée médiane de séjour et le gain pondéral médian journalier des enfants malnutris. Méthodes: étude de cohorte rétrospective des enfants malnutris de 0 à 59 mois hospitalisés au Centre Nutritionnel et Thérapeutique de Bukavu du 1er janvier 2011 au 31 décembre 2013. L'évaluation du risque de survenue de décès par complication infectieuse a été faite par la mesure du risque relatif. Nous avons utilisé le test de Mann-Whitney pour comparer les médianes. Les Odd ratio ajustés par régression logistique et leurs intervalles de confiance à 95% du risque de mortalité ont été donnés pour chaque cause infectieuse. Résultats: au total, 574 enfants avaient été inclus. Cinq cent vingt et un (90.8%) enfants étaient sortis guéris, 10 (1.7%) avaient abandonné le traitement et 43 (7.5%) étaient décédés. La durée médiane de séjour était de 19 (13-26) jours et le gain pondéral médian journalier était de 7 (3-13) g/kg/j. Il existait une association statistiquement significative entre la mortalité et le sepsis / choc septique (p = 0,0004), la méningite (p = 0,00001), et l'infection à VIH (p = 0,02). Conclusion: une meilleure prise en charge de la malnutrition aigüe dans notre région devrait se baser sur la mise en place des unités spécialisées et bien équipées pour la prise en charge de la malnutrition associées aux infections sévères.

The Pan African Medical Journal 2016;23



AJOL African Journals Online