Aspects épidémiologique, clinique, thérapeutique et évolutif de la maladie de Basedow en Médecine Interne au CHU Ledantec Dakar (Sénégal)

  • Nafissatou Diagne
  • Atoumane Faye
  • Awa Cheikh Ndao
  • Boundia Djiba
  • Baidy Sy Kane
  • Souhaibou Ndongo
  • Abdoulaye Pouye

Abstract

La maladie de Basedow est une affection auto immune associant une thyrotoxicose à des manifestations de fréquence variable comme le goitre, l'ophtalmopathie et le myxœdème prétibial. Son diagnostic est souvent facile, tandis que sa prise en charge demeure encore difficile. L'instauration d'un traitement médical simple expose à un risque de récidive. Au Sénégal et en Afrique Sub-saharienne peu d'études ont porté sur la maladie de Basedow. L'objectif de l'étude était de décrire les aspects épidémiologique, clinique, thérapeutique et évolutif de la maladie de Basedow en milieu hospitalier à Dakar. Il s'agissait d'une étude rétrospective menée du 1er janvier 2010 au 31 décembre 2013 dans le service de Médecine Interne du centre hospitalier universitaire Aristide Le Dantec. Durant la période, 108 patients suivis en consultation externe pour maladie de Basedow, ont été inclus sur un total de 834 patients suivis en consultation externe. le diagnostic a été retenu devant les signes cliniques, biologiques et immunologiques. Cent huit patients, atteints de maladie de Basedow ont été inclus sur un total de 834 consultations. Le sex ratio était de 7,3 et la moyenne d'âge de 34,6 ans. Les principaux motifs de consultation étaient : les palpitations et l'amaigrissement dans respectivement 46,3% et 39,8% des cas. Le syndrome de thyrotoxicose était présent chez 93,5% des patients, un goitre était noté chez 87% des patients et une exophtalmie chez 78,7% des patients. La principale complication était à type de cardiothyréose retrouvée chez 11,1% des patients. Tous les patients ont eu un traitement par antithyroïdiens de synthèse. L'évolution a été favorable dans 19,4% des cas. Une récidive à été notée dans 57% des cas et dans 23,1% des cas les patients ont été perdus de vue. La maladie de Basedow est la cause de la plus fréquente d'hyperthyroïdie. Le tableau est dominé par les manifestations cliniques liées à l'hyper métabolisme de l'organisme. Dans cette étude, il apparait que la thyroïdectomie n'est pas de première intention si l'on connait le nombre élevé de récidive après le traitement médical.

The Pan African Medical Journal 2016;25

Author Biographies

Nafissatou Diagne

Médecine Interne, Centre Hospitalier Universitaire Aristide Le Dantec, Dakar, Sénégal

Atoumane Faye
Médecine Interne, Centre Hospitalier Universitaire Aristide Le Dantec, Dakar, Sénégal
Awa Cheikh Ndao
Médecine Interne, Centre Hospitalier Universitaire Aristide Le Dantec, Dakar, Sénégal
Boundia Djiba
Médecine Interne, Centre Hospitalier Universitaire Aristide Le Dantec, Dakar, Sénégal
Baidy Sy Kane
Médecine Interne, Centre Hospitalier Universitaire Aristide Le Dantec, Dakar, Sénégal
Souhaibou Ndongo
Médecine Interne, Centre Hospitalier Universitaire Aristide Le Dantec, Dakar, Sénégal
Abdoulaye Pouye
Médecine Interne, Centre Hospitalier Universitaire Aristide Le Dantec, Dakar, Sénégal
Published
2016-10-05
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1937-8688