Le recours systématique à l’estimation échographique du poids fœtal en salle de naissances augmente-t-il le risque d’accouchement par césarienne?

  • Kaouther Dimassi
  • Meryam Ajroudi
  • Olfa Saidi
  • Safa Salem
  • Monia Robbana
  • Amel Triki
  • Mohammed Faouzi Gara

Abstract

L’échographie est un précieux outil utilisé quotidiennement en salle de travail. Ses applications sont multiples. L’objectif est d’évaluer si le recours systématique à une estimation échographique du poids fœtal et en salle de naissances augmente le risque d’accouchement par césarienne. Etude de cohorte monocentrique. Nous avons inclus toutes les parturientes avec des grossesses monofœtales qui avaient accouché à un terme ≥ 39 SA. Nous avons exclu toutes les patientes avec une contre indication à l'accouchement par voie basse ainsi que celles chez lesquelles une Estimation échographique du poids fœtal (EEPF) le jour de l'accouchement était jugée nécessaire à la prise de décision obstétricale. Les parturientes ainsi retenues ont été réparties en deux groupes: - G1 : parturientes ayant systématiquement eu une EEPF - G2: parturientes n’ayant pas eu cette EEPF. Nous avons comparé le taux d’accouchement par césarienne avec ajustement sur les potentiels facteurs confondants selon la régression logistique. 838 parturientes ont été retenues pour ce travail . La primiparité, l'EEPF ainsi que le poids à la naissance étaient des facteurs de risque d'accouchement par césarienne. Après ajustement aux facteurs confondants, l'EEFP réalisée systématiquement dans G1 s'est révélé être un facteur de risque indépendant d'accouchement par césarienne avec un OR =3,8 (IC95% = [2,67-5,48]). Ce risque augmentait significativement avec le poids estimé (PFE): OR=2,27(IC95;1,15-4,47;p=0.018) pour 3500 < PFE< 4000g et OR= 10,64(IC95; 4,28-26,41;p<0.001) pour PFE>4000g. L’EEPF réalisée systématiquement en salle de naissances représente un facteur de risque indépendant et potentiellement modifiable d’accouchement par césarienne.

The Pan African Medical Journal 2016;25

Author Biographies

Kaouther Dimassi
Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital Mongi Slim La Marsa, Tunisie; Université Tunis El Manar, Faculté de Médecine de Tunis, Tunisie
Meryam Ajroudi
Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital Mongi Slim La Marsa, Tunisie
Olfa Saidi
Université Tunis El Manar, Faculté de Médecine de Tunis, Tunisie
Safa Salem
Université Tunis El Manar, Faculté de Médecine de Tunis, Tunisie
Monia Robbana
Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital Mongi Slim La Marsa, Tunisie
Amel Triki
Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital Mongi Slim La Marsa, Tunisie; Université Tunis El Manar, Faculté de Médecine de Tunis, Tunisie
Mohammed Faouzi Gara
Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital Mongi Slim La Marsa, Tunisie; Université Tunis El Manar, Faculté de Médecine de Tunis, Tunisie
Published
2016-10-06
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1937-8688