PROMOTING ACCESS TO AFRICAN RESEARCH

Pan African Medical Journal

Log in or Register to get access to full text downloads.

Remember me or Register



Plastron appendiculaire: intervention en urgence ou différée: à propos d’une série de 27 cas dans la clinique chirurgicale de l’Hôpital Aristide Le Dantec

Touré Fodé Baba, Wade Thomas Marcel Mbar, Diao Mohamed Lamine, Sylla Mohamed Aly, Tendeng Jacques Noel, Cissé Mamadou, Touré Cheikh Tidiane, Konaté Ibrahima

Abstract


Le but de notre étude était d’évaluer les résultats du traitement chirurgicale du plastron appendiculaire après appendicectomie différée ou immédiate. Il s’agit d’une étude rétrospective de type descriptif allant de Janvier 2000 au 31 Décembre 2007 portant sur 27 patients reçus et traités pour plastron appendiculaire. Le diagnostic était clinique par la présence d’une masse à la fosse iliaque droite, échographique, ou per opératoire. Tous les patients opérés en urgence ont été classés dans le groupe I et ceux opérés à froid, groupe II. Nous avons noté 18 hommes et 9 femmes avec un sex-ratio homme /femme = 3. L’âge moyen de nos patients était de 33 ans avec des extrêmes de 19 et 57 ans. Les signes cliniques étaient dominés par la douleur à la fosse iliaque droite et la fièvre respectivement 25 (92,6%) et 15 (55,6%) des cas. Dans le groupe I, l’appendicectomie n’a pu être réalisée pour 7 patients (n = 15) dû aux difficultés opératoires. Dans les autres cas, l’appendicectomie était possible au prix de l’élargissement de l’incision de Mac Burney et une durée de séjour plus longue. Le groupe II a concerné 12 patients (n = 12) avec 9 abords laparoscopiques et dans 3 cas, la voie de Mac Burney a été empruntée. Trois cas d’adhérences péritonéales ont été notés lors de la coelioscopie. L’appendicectomie à froid du plastron appendiculaire est un procédé sûr et efficace. Elle permet d’éviter les cicatrices inesthétiques et les fistules digestives iatrogènes. L’appendicectomie immédiate doit être abandonnée chez les patients porteurs de plastron appendiculaire car elle engendre beaucoup de morbidité.




AJOL African Journals Online