Thrombose veineuse cérébrale de l’enfant: à propos d’une série de 12 cas

  • Naima Baddouh Service de Pédiatrie A, CHU Med VI Marrakech, Faculté de Médecine et de Pharmacie, Université, Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc
  • Safaa Elbakri Service de Pédiatrie A, CHU Med VI Marrakech, Faculté de Médecine et de Pharmacie, Université, Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc
  • Ghizlane Draiss Service de Pédiatrie A, CHU Med VI Marrakech, Faculté de Médecine et de Pharmacie, Université, Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc
  • Youssef Mouaffak Service de Réanimation Pédiatrique, CHU Med VI Marrakech, Faculté de Médecine et de Pharmacie, Université, Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc
  • Noureddine Rada Service de Réanimation Pédiatrique, CHU Med VI Marrakech, Faculté de Médecine et de Pharmacie, Université, Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc
  • Said Younous Service de Réanimation Pédiatrique, CHU Med VI Marrakech, Faculté de Médecine et de Pharmacie, Université, Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc
  • Mohammed Bouskraoui Service de Pédiatrie A, CHU Med VI Marrakech, Faculté de Médecine et de Pharmacie, Université, Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc
Keywords: Anti thrombotique; enfant; imagerie; thrombose veineuse cérébrale

Abstract

La thrombose veineuse cérébrale (TVC) est rare chez l'enfant. Sa présentation clinique et ses étiologies sont variables. Le pronostic des patients reste redoutable devant le risque de décès et des séquelles neurosensorielles. L'objectif était d'étudier le profil clinique, radiologique et étiologique des TVC de l'enfant, et évaluer l'intérêt du traitement anti thrombotique. L'étude rétrospective menée au service de pédiatrie et de réanimation pédiatrique au CHU Med VI de Marrakech, Maroc, sur une période de 9 ans 10 mois (janvier 2008 à octobre 2018), colligeant tous les cas de TVC confirmés à l'imagerie, ayant un âge entre 1 mois et 15 ans. Nous avons recensé 12 cas. L'âge moyen était de 6,4 ans. Le sexe ratio était de 1.4. Le mode de début était aigu dans 7 cas. Les principales présentations cliniques étaient les convulsions (7 cas), les signes neurologiques focaux (7 cas), et les signes d'hypertension intracrânienne (HTIC) (6 cas). La tomodensitométrie (TDM) et / ou l'imagerie par résonance magnétique (IRM), ont révélé une atteinte du réseau veineux superficiel dans 8 cas, étendue dans 3 cas. L'étiologie était infectieuse chez 6 patients avec un cas de déshydratation, deux cas de maladie de système et une homocystinurie. Cependant, l'étiologie restait inconnue chez deux patients. Le traitement anti-thrombotique instaurait chez 7 enfants, avait permis une bonne évolution clinico-radiologique dans 5 cas. Le décès était survenu chez 2 enfants, et 3 autres avaient des séquelles neurologiques. Les TVCs chez l'enfant sont caractérisées par la grande diversité de leur présentation clinique et de leurs étiologies. L'impact des anticoagulants a été prouvé malgré l'absence de protocole thérapeutique standardisé.

Published
2019-01-15
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1937-8688