Les maladies rares et leurs manifestations cliniques orales dans deux formations hospitalières de Yaoundé

  • Hubert Désiré Mbassi Awa Centre Mère et Enfant de la Fondation Chantal Biya, Yaoundé, Cameroun; Faculté de Médecine et des Sciences Biomédicales de l'Université de Yaoundé I, Cameroun
  • Rose Mbédé Nga Mvondo Faculté de Médecine et des Sciences Biomédicales de l'Université de Yaoundé I, Cameroun
  • Séraphin Nguefack Faculté de Médecine et des Sciences Biomédicales de l'Université de Yaoundé I, Cameroun; Hôpital Gynéco-Obstétrique et Pédiatrique de Yaoundé, Yaoundé, Cameroun
  • Charles Bengondo Messanga Faculté de Médecine et des Sciences Biomédicales de l'Université de Yaoundé I, Cameroun; Centre Hospitalier et Universitaire de Yaoundé, Yaoundé, Cameroun
  • Paul Olivier Koki Ndombo Centre Mère et Enfant de la Fondation Chantal Biya, Yaoundé, Cameroun; Faculté de Médecine et des Sciences Biomédicales de l'Université de Yaoundé I, Cameroun
Keywords: Maladies rares; manifestations orales; soins bucco-dentaires; besoins spécifiques

Abstract

Introduction: les maladies rares ont pour certaines des manifestations orales. Celles-ci sont souvent sous-étudiées; ce qui contribue à limiter l'offre de soins bucco-dentaires pour cette catégorie de patients. Le but est de déterminer les aspects épidémiologiques et cliniques des manifestations bucco-dentaires dans les maladies rares dans notre milieu.

Méthodes: nous avons effectué une étude transversale et descriptive sur une durée de 04 mois, dans deux hôpitaux de référence de Yaoundé: les informations ont été recueillies des dossiers médicaux, de l'interrogatoire des parents ou tuteurs et de l'examen bucco-dentaire des patients. Le seuil de significativité considéré pour p < 0.05.

Résultats: les manifestations orales sur maladies rares sont variables et fonction du groupe d'affections, de la denture, et ont souvent un retentissement fonctionnel. Elles étaient présentes dans 97,2% de nos patients. En denture temporaire (59,4%), c'était plus des anomalies de forme et de position dentaire (conicité dentaire 7 cas/22, soit 32%), et en denture permanente des lésions carieuses (7 cas/10 soit 70%) et des anomalies de structure dentaire (4 cas/10 d'usure dentaire). Un lien significatif existait entre le type de denture, l'anomalie de structure (p=0,001) et de nombre (p=0,018). Les difficultés à la mastication (p=0,023) et à la succion (p=0,033) étaient liées aux groupes de maladies rares.

Conclusion: les lésions orales dans les maladies rares bien que présentes dans notre milieu, sont souvent négligées. Les soins bucco-dentaires devraient être intégrés dans le paquet minimum des activités des formations sanitaires et rendus gratuits ou financièrement accessibles à ces patients handicapés ou présentant des besoins spécifiques.

Published
2019-04-22
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1937-8688