Abcès rompus du foie : aspects épidémiologiques, diagnostiques, thérapeutiques, à propos de 36 cas

  • J.N. Tendeng
  • A. Ndong
  • N.A. Ndoye
  • M.L. Diao
  • A.C. Diallo
  • D.A. Dia
  • F. Fall
  • S.A. Sagna
  • K. Kane
  • M. Dieng
  • M. Diedhiou
  • P.M. Manyacka
  • I. Konaté
Keywords: foie, abcès, rupture, épidémiologie, diagnostic, traitement.

Abstract

La rupture est la complication la plus fréquente des abcès du foie.  L'imagerie reste incontournable dans la prise en charge diagnostique et  thérapeutique. La chirurgie toujours associée au traitement médical, reste l'option la plus utilisée au stade de rupture en péritoine libre. Cependant, un traitement conservateur par le drainage percutané associé à l'antibiothérapie appropriée peut suffire pour les ruptures localisées dans la plèvre, le péricarde ou la paroi abdominale.Notre objectif était de décrire les aspects épidémiologiques, diagnostiques, et thérapeutiques des abcès du foie rompus au Centre Hospitalier Régional de Saint Louis. Nous avons mené une étude observationnelle avec une collecte prospective des  données sur une période allant de 1er janvier 2016 au 28 février 2019.Nous avons inclus les dossiers des malades ayant présenté un abcès du foie rompus.Les aspects suivants ont été étudiés : l’âge, le sexe, les délais de consultation, les données cliniques, les données biologiques et cytobactériologiques,les données de l’imagerie des abcès à savoirla  localisation, le caractère unique ou multiple, le diamètre, la présence de gaz, le siège de la rupture, et les données thérapeutiques à savoir la durée de l’antibiothérapie, les gestes effectués, la durée de l’hospitalisation, la morbidité et la mortalité. Nous avons colligé dans notre étude 138 patients présentant un abcès du foie sur une période de 38 mois. Parmi ces patients on décomptait 36 cas d’abcès rompus (26 %). L’âge moyen de  l’ensemble de nos patients était de 21,2 ans (extrêmes de 3 ans et 63 ans) avec un sex ratio de 3. L’on notait 25 cas d'abcès à pyogènes (69,4%) et 11 cas d'abcès amibiens (30,6%). L'imagerie permettait de préciser la localisation des abcès : lobe droit dans 24 cas (66,7%), lobe gauche dans 8 cas (22,2%) et bilobaire dans 4 cas (11,1%). Concernant la taille des abcès, le diamètre moyen était de 9,1 cm avec un écart type de 1,6 et des extrêmes de 7 et 15 cm.Le diamètre moyen des abcès pyogènes était de 8,6 cm avec des extrêmes de 7 cm et 11 cm ; et celui des abcès amibiens de 10,1cm avec des extrêmes de 8,5 cm et 15 cm. L’on notait 83,3 % (n=30) de rupture dans le péritoine qu’il soit libre ou cloisonné, 5,5 % (n=2) de rupture au niveau de la paroi abdominale antérieure, 5,5 % (n=2) de rupture au niveau broncho-pulmonaire, 2,7% (n=1) de rupture pleurale, (2,7% (n=1) de rupture au niveau de l’arrière cavité des épiploons. Un traitement antalgique et une antibiothérapie étaient instaurés chez tous nos patients et toujours associé à un geste d'évacuation du pus. La  mortalité était de 2,7 % (n=1). L'abcès du foie est une pathologie pouvant engager le pronostic vital par la survenue de la rupture. Un diagnostic précoce associé à un traitement conservateur dans la mesure du possible donne de bons résultats.

Mots-clés : foie, abcès, rupture, épidémiologie, diagnostic, traitement.

Rupture is the most common complication of liver abscess. Imaging  remains essential in diagnostic and therapeutic management. Surgery always associated with medical treatment, remains the most used treatment when rupture occurs in the peritoneal cavity. Therefore,  conservative treatment with percutaneous drainage with appropriate antibiotherapy can be enough for localized rupture in the pleura, the  pericardium or the abdominal wall. Our aim is to determine the epidemiological, diagnostic, therapeutic and prognostic aspects of ruptured liver abscess at the Saint Louis Regional Hospital. This is a  prospectivecross-sectional study over a period from January 1, 2016 to February 28, 2019. We have included patients who had ruptured liver  abscess. The studied parameters were: age, sex, time to consultation, clinical and biologic aspects, results of imaging of the abscess (localization, number, diameter, gas forming, site of rupture), therapeutics aspects (duration of antibiotherapy, type of gestures, time of hospital stay),  morbidity and mortality. We collected in our study 138 cases of liver abscess over a period of 38 months. Among these patients, there were 36 cases of ruptured liver abscess (26%). The mean age of all our patients was 21.2 years with a sex ratio of 3. There were 25 cases of pyogenic abscess (69.4%) and 11 cases of amebic abscess (30.6%). Imaging revealed the location of abscesses in the right lobe in 24 cases (66.7%), left lobe in 8 cases (22.2%) and both in 4 cases (11.1%). Regarding the size of abscesses, the mean diameter was 9.1 cm with extremes of 7 cm and 15 cm. The mean diameter of pyogenic abscess was 8.6 cm with  extremes of 7 cm and 11 cm; and was 10.1cm with extremes of 8,5 cm and 15 cm for amoebic abscess. We noticed 83.3 % (n=30) of rupture in the peritoneal cavity, 5.5 % (n=2) in the abdominal wall, 5.5 % (n=2) in the lungs, 2.7% (n=1) in the pleura and 2.7% (n=1) in the lesser omental sac. Antalgic treatment and antibiotherapy were instituted in all our patients and always associated with a drainage or surgery. The mortality was 2.7% (n=1). Liver abcess is a life threathening condition given the risk of rupture. Early diagnosis and adequate nonoperative measures are usually associated with a good outcome.

Key words: liver, abscess, rupture, epidemiology, diagnosis, treatment.

Published
2020-02-10
Section
Original Paper

Journal Identifiers


eISSN: 1997-3756
print ISSN: 1997-3756