Canal lombaire étroit : à propos de 102 cas à l’Hôpital Central de Yaoundé

  • VDP Djientcheu
  • AK Njamnshi
  • MN Singwe
  • F Bello
  • YT Yamgoue
  • NJ Eloundou
  • A Essomba
Keywords: canal lombaire étroit, épidémiologie, classification, chirurgie.

Abstract

Le canal lombaire étroit est une pathologie fréquente en Afrique Sub-saharienne. Le profil épidémiologique de la population africaine semble se démarquer de celui de la population occidentale. Très peu d’études ont été menées sur le canal lombaire étroit au Cameroun. Il s’agit d’une étude rétrospective et descriptive incluant tous les patients opérés d’un canal lombaire étroit de Janvier 2000 à Décembre 2007 à l’Hôpital Central de Yaoundé. L’utilisation d’une classification clinique et radiologique permettant de comparer les résultats est discutée. Au total, 102 patients ont été recrutés. L’âge moyen était de 57,3 ans. La tranche d’âge la plus représentée était celle de 51 – 60 ans. Le sex ratio était de 1 homme pour 2,4 femmes. Le surpoids, l’obésité et les travaux lourds étaient les facteurs de risques retrouvés. Les lomboradiculalgies (79,4%), les radiculalgies (12,7%) et les lombalgies (7,9%) dominaient la symptomatologie. Il s’agissait d’une claudication radiculaire intermittente dans 70,5%. Le diagnostic reposait essentiellement sur la saccoradiculographie (87,2%), la tomodensitométrie (28,4%) et le Myéloscanner (5%). La laminectomie décompressive (97%) ou la foraminotomie (3%) étaient associées à une stabilisation du rachis (25%). Les résultats étaient excellents dans 16% de cas, bons dans 78,4%des cas et médiocres dans 4,9% des cas. Les complications étaient marquées par les suppurations (4 cas), les hématomes (2 cas) et les brèches durales (5 cas). La sévérité de la claudication neurogène, des radiculalgies et l’absence de déficit neurologique constituaient des éléments de bon pronostic. Le canal lombaire étroit est une pathologie fréquente en milieu neurochirurgical camerounais. Il touche ssentiellement l’adulte ou le sujet âgé et fréquemment le sexe féminin. Les résultats de la chirurgie sont plus influencés par des éléments cliniques que par la sévérité radiologique de la sténose en préopératoire.
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-3756
print ISSN: 1997-3756