Influence de la fistule pancréatique et de l’hémorragie post-opératoire sur la mortalité après duodénopancréatectomie céphalique (DPC).

  • KG Soro
  • R Lebeau
  • ZA Benchellal
  • A Fehri
  • K Kraft
  • N Huten
Keywords: fistule pancréatique, hémorragie, réintervention

Abstract

L’étude avait pour objectif d’évaluer l’influence de la fistule pancréatique et de l’hémorragie post-opératoire sur la mortalité après duodéno-pancréatectomie céphalique. L’étude avait inclu de façon rétrospective et prospective, sur une période de 6 ans, 82 patients (60 hommes et 22 femmes) ayant été l’objet d’une DPC pour tumeur maligne ou bénigne. Les aspects cliniques et opératoires ont été pris en compte pour l’étude de la morbidité et de la mortalité. Le taux de complication était de 43,9% parmi lesquelles 18,3% de fistules pancréatiques et d’hémorragie postopératoire. Respectivement. Les infections incluant les abcès profonds pariétaux représentaient 21,9%. Ces complications avaient nécéssité une reintervention dans 22% des cas (n=18). En analyse uni variée,
la fibrose pancréatique était un facteur protecteur contre la fistule pancréatique (p = 0,03). En analyse multi variée, la fibrose était un facteur protecteur tandis qu'une durée opératoire supérieure à 310 minutes
était un facteur de risque (p = 0,026). La fistule pancréatique, l’hémorragie post opératoire et la reintervention étaient des facteurs de risque de survenue de décès (p=0,019, p=0,002 et p<0,001). L’association
d’une fistule pancréatique et d’une hémorragie augmente la mortalité des DPC lorsqu’elle nécessite une réintervention.

Mots clés : fistule pancréatique, hémorragie, réintervention.

Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 1997-3756
print ISSN: 1997-3756