Sensibilité et évolution de la résistance aux antibiotiques des Escherichia coli isolés à l’Hôpital Général de Douala.

  • C Okallaa Ebongue
  • M D Tsiazok
  • J P Mefo’o
  • G P Ngaba
  • G Beyiha
  • D Adiogo
Keywords: Cameroun, Escherichia coli, Résistance, sensibilité, antibiotiques

Abstract

Introduction : L’augmentation de la résistance des bactéries aux antibiotiques est un problème de santé publique d’ordre mondial. Escherichia coli est un bacille Gram négatif dont certaines souches sont productrices de bétalactamase à spectre élargi (BLSE), responsable de multi résistance aux antibiotiques. Le but de cette étude était de déterminer la sensibilité et les profils évolutifs de résistance aux antibiotiques des Escherichia coli isolés à l’Hôpital Général de Douala.
Méthodes : Etude descriptive et rétrospective, sur une période de huit ans (2005 – 2012), portant sur l’ensemble des souches d’Escherichia coli isolées chez les malades externes et hospitalisés. Les prélèvements ont été analysés au laboratoire de bactériologie de l’Hôpital Général de Douala. La collecte des donnée a été faite par extraction des résultats de tous les antibiogrammes de E coli, réalisés de 2005 à 2012 enregistrés dans la mémoire de l’automate d’identification et lecture d’antibiogramme mini API™ et par les registres du laboratoire.
Résultats : –Escherichia coli était l’espèce la plus fréquente avec 1550 souches soit 34,47% de l’ensemble des bactéries isolées. Pendant la période d’étude, nous avons observé des taux de résistance élevés aux principales classes d’antibiotiques, et une augmentation de 23,6% à 45,2% pour les céphalosporines de troisième génération, 28,8% à 54,4% pour la ciprofloxacine, 7,3% à 14,7% pour l’amikacine, 21,8% à 39,3% pour la gentamicine, et 21,8% à 45,7% pour la tobramycine. L’imipénème et la fosfomycine étaient les molécules les plus actives avec respectivement 0,5% et 7,5% des souches résistantes.
Conclusion : L’évolution de la résistance d’Escherichia coli aux antibiotiques à l’Hôpital Général de Douala expose à un problème de difficulté de prise en charge thérapeutique des infections liées à ce pathogène et impose la mise en place des systèmes de surveillance.

Mots clés : Cameroun ; Escherichia coli ; Résistance ; sensibilité ; antibiotiques.

Published
2014-07-31
Section
Articles

Journal Identifiers


eISSN: 2410-8936
print ISSN: 2226-2903